Tendances :iOS 11iPhone 8Apple WatchSamsung Galaxy S8Comparateur Smartphone
Vous êtes ici : KultureGeek Apps Mobiles et Tablettes WhatsApp : l’âge minimum passe à 16 ans (et les jeunes en rigolent déjà)

WhatsApp : l’âge minimum passe à 16 ans (et les jeunes en rigolent déjà)

Jusqu’à présent, il fallait avoir 13 ans au minimum pour utiliser WhatsApp. La limite a été relevée cette semaine, elle passe maintenant à 16 ans au minimum. Cela concerne uniquement les personnes résidant dans un pays de l’Union européenne. En dehors de cette région, l’âge minimum reste 13 ans.

Pourquoi cette décision et pourquoi uniquement dans l’Union européenne ? Elle est mise en place suite au Règlement général sur la protection des données (RGPD) qui entrera en vigueur le 25 mai prochain et concerne justement les pays situés dans l’Union européenne. Le RGPD fixe à 16 ans l’âge auquel un mineur peut consentir seul au traitement de ses données à caractère personnel, et donc accéder à des services demandant des données personnelles comme WhatsApp.

Comme on peut s’en douter, les jeunes rigolent déjà de cette décision. Ceux qui ont moins de 16 ans savent d’avance qu’ils pourront facilement contourner le système, notamment en mentant sur leur date de naissance ou en trouvant d’autres parades. À ce jour, WhatsApp compte 1,5 milliard d’utilisateurs dans le monde, dont une bonne partie sont des adolescents.

Parmi les autres mises à jour liées au RGPD, WhatsApp annonce qu’elle a « établi une entité au sein de l’Union européenne afin d’y offrir ses services et de respecter les nouvelles normes strictes de transparence quant à la façon dont elle protège la confidentialité de ses utilisateurs ».



Signaler une erreur dans le texte

Intéressant ? Partagez la news !

4 commentaires pour cet article :

  1. Moi cette foutue loi m’a bloqué mon compte Outlook ! Et en renseignant une carte bancaire, erreur… 😡

  2. C’est vrai que cette loi est l’une des plus pertinente. Entre le fait que l’on peux accéder a des sites comme Omegle sans avoir de compte, de demande d’age, idem pour 80% des sites de pornographie. C’est de la communication et je trouve qu’au contraire des services « honnête » pour converser uniquement si l’on a le numéro de l’autre devrait être laissé en place.

  3. LOL
    Rien d’autre à ajouter.

  4. il s’agit de gestion et d’utilisation des données personnelles (et de l’image) et de comprendre l’impact et les conséquences que cela peu impliquer et pas de regarder des vidéo porn, bref.

    j’aurais préféré une obligation de formation des le plus jeune âge « enfants scolarisés », (voir facultatif mais existant aussi pour des adultes), pour cette question. Plutôt qu’une loi trop facilement contrournable et risible qui ne va pas gérer le véritable problème qu’ils semblent vouloir « presque », mais pas trop, mettre en avant.

Laisser un commentaire





Quelques règles à respecter :
1. Restez dans le sujet de l'article
2. Respectez les autres lecteurs: pas de messages agressifs, vulgaires, haineux,…
3. Relisez-vous avant de soumettre un commentaire : pas de langage SMS, et vérifiez l'orthographe avant de valider (les navigateurs soulignent les fautes).
4. En cas d'erreur, faute d'orthographe, et/ou omission dans l'article , merci de nous contacter via la page Contact.

Nous nous réservons le droit de supprimer les commentaires qui ne respectent pas ces règles

Partenaires : iPhone - Culture Geek - iAddict

© 2012-2017 i2CMedia Ltd. | A propos |