Tendances :iOS 11iPhone 8Apple WatchSamsung Galaxy S8Comparateur Smartphone
Vous êtes ici : KultureGeek Internet Facebook et Microsoft ont permis de stopper des cyberattaques nord-coréennes, selon les États-Unis

Facebook et Microsoft ont permis de stopper des cyberattaques nord-coréennes, selon les États-Unis

Cette semaine a été l’occasion de parler à nouveau de WannaCry, un important ransomware qui a infecté plusieurs millions d’ordinateurs dans le monde au printemps dernier. Les États-Unis ont accusé la Corée du Nord d’être l’auteur de WannaCry, une implication que le pays asiatique dément.

Dans la foulée de l’accusation, les États-Unis ont annoncé que Facebook, Microsoft et d’autres entreprises high-tech (qui n’ont pas été citées) ont permis de stopper des cyberattaques planifiées par la Corée du Nord. Thomas Bossert, l’assistant de Donald Trump pour la sécurité intérieure et l’antiterrorisme, a expliqué que Facebook a fermé des comptes planifiant les opérations et Microsoft a fait le nécessaire pour boucher des failles de sécurité dans Windows. Des détails techniques n’ont pas été partagés malheureusement.

Pour rappel, un ransomware se charge de chiffrer le contenu d’un ordinateur pour que l’utilisateur ne puisse plus accéder à ses fichiers. Une rançon est alors demandée pour obtenir la clé de déchiffrement, la somme doit être versée en bitcoin parce que cette cryptomonnaie assure un anonymat. Il est ainsi plus difficile de remonter à la trace du hacker.

Plusieurs efforts ont été faits par Microsoft et les éditeurs d’antivirus au moment de WannaCry pour empêcher la propagation du ransomware. Microsoft a même sorti un patch pour Windows XP, alors que le système d’exploitation n’est plus supporté depuis 2014.



Signaler une erreur dans le texte

Intéressant ? Partagez la news !

Laisser un commentaire





Quelques règles à respecter :
1. Restez dans le sujet de l'article
2. Respectez les autres lecteurs: pas de messages agressifs, vulgaires, haineux,…
3. Relisez-vous avant de soumettre un commentaire : pas de langage SMS, et vérifiez l'orthographe avant de valider (les navigateurs soulignent les fautes).
4. En cas d'erreur, faute d'orthographe, et/ou omission dans l'article , merci de nous contacter via la page Contact.

Nous nous réservons le droit de supprimer les commentaires qui ne respectent pas ces règles

Partenaires : iPhone - Culture Geek - iAddict

© 2012-2017 i2CMedia Ltd. | A propos | Confidentialité |