Tendances :iOS 11iPhone 8Apple WatchSamsung Galaxy S8Comparateur Smartphone
Vous êtes ici : KultureGeek Internet Menaces sur les réseaux sociaux : la France a engagé des conversations avec les « grands hébergeurs »

Menaces sur les réseaux sociaux : la France a engagé des conversations avec les « grands hébergeurs »

Plusieurs utilisateurs se cachent derrière leur écran et un pseudo pour proférer des menaces sur les réseaux sociaux. La France a envie que cette pratique se termine, ou diminue du moins, et annonce faire le nécessaire en conséquence.

« Nous avons engagé des discussions avec ceux qu’on appelle les grands hébergeurs » dont Twitter, c’est-à-dire « ceux qui, parce qu’ils animent des réseaux sociaux, peuvent voir publier sur leur fil, ou sur leur compte, ou à cause d’eux, des menaces ou des commentaires antisémites », a déclaré cette semaine Edouard Phillipe, le Premier ministre sur France Inter. « La loi française leur impose, dès lors qu’ils ont connaissance de ce que ces messages sont imprimés sur leurs réseaux sociaux, de les masquer ou les enlever », ajoute Edouard Phillipe.

Les réseaux sociaux ont un rôle à jouer et le Premier ministre explique que la France aimerait qu’ils « améliorent très nettement le délai de réponse lorsque le signalement a été fait. Sinon c’est leur responsabilité qui doit être mise en cause et des amendes sont prévues ».

La France n’est pas le seul pays à initier les discussions. « C’est une discussion qui est engagée, pas seulement entre la France et les réseaux sociaux, elle est engagée avec nos partenaires, avec Theresa May, avec l’Allemagne (…) Bien sûr, pour faire pression sur ces grands réseaux sociaux, il faut que la pression soit européenne beaucoup plus que nationale », indique le Premier ministre.

Pour conclure sur ce sujet, il note que les auteurs qui se cachent derrière un pseudo doivent pouvoir être retrouvés (grâce à leur adresse IP notamment) s’il y a un dépôt de plainte. « Il est hors de question que nous acceptions durablement que l’anonymat de ces plateformes puisse permettre à quiconque de dire n’importe quoi et notamment des choses abominables en toute impunité », a insisté Edouard Philippe.



Signaler une erreur dans le texte

Intéressant ? Partagez la news !

Laisser un commentaire





Quelques règles à respecter :
1. Restez dans le sujet de l'article
2. Respectez les autres lecteurs: pas de messages agressifs, vulgaires, haineux,…
3. Relisez-vous avant de soumettre un commentaire : pas de langage SMS, et vérifiez l'orthographe avant de valider (les navigateurs soulignent les fautes).
4. En cas d'erreur, faute d'orthographe, et/ou omission dans l'article , merci de nous contacter via la page Contact.

Nous nous réservons le droit de supprimer les commentaires qui ne respectent pas ces règles

Partenaires : iPhone - Culture Geek - iAddict

© 2012-2017 i2CMedia Ltd. | A propos |