Tendances :iOS 11iPhone 8Apple WatchSamsung Galaxy S8Comparateur Smartphone
Vous êtes ici : KultureGeek Hors-Sujet Justice : Lee Jae-yong, patron de Samsung, ne sera finalement pas arrêté

Justice : Lee Jae-yong, patron de Samsung, ne sera finalement pas arrêté

L’affaire de corruption qui secoue la Corée du Sud va t-elle finalement accoucher d’une souris ? Depuis des mois, les autorités sud-coréennes accusent des cadres dirigeants de Samsung d’avoir couvert un système de pots de vin de façon à obtenir l’aval gouvernementale pour une fusion très problématique, mais au final, et malgré l’énorme travail et la pugnacité des enquêteurs (dont la présidente de Corée aura fait les frais), aucun des cadres impliqués n’aura même été démis de ses fonctions.

samsung-logo-batiment

Le boulet est passé très près, mais comme à chaque fois, Samsung s’en sort plutôt bien

Dans la matinée d’aujourd’hui, une Cour de justice a retoqué une demande de mandat d’arrêt proposée par le procureur en charge du dossier, un mandat d’arrêt qui visait cette fois Lee Jae-yong, numéro 2 de Samsung mais actuel CEO en fonction suite à l’infarctus de son père Lee Kun-hee (ce dernier gardant toujours son titre de président de Samsung mais de façon strictement symbolique).

La mise au placard du mandat d’arrêt fait ressurgir le spectre d’un enterrement un peu trop gracieux de l’affaire, histoire d’éviter que l’entreprise qui pèse 20% du PIB sud-coréen ne subisse un véritable séisme. Paradoxalement en effet, les hommes et femmes politiques de Corée semblent moins à l’abri du couperet de la justice que les dirigeants de Samsung : rappelons que la justice sud-coréenne a déjà passé l’éponge sur l’affaire de l’évasion fiscale de Lee Kun-hee, le Président de Samsung, dans le cadre de l’obtention des jeux d’hiver 2018, et ne s’est pas montrée beaucoup plus incisive lorsque des dizaines de familles ont porté plainte en accusant Samsung d’être la cause de cas de cancers mortels chez nombre de salariés de ses usines, ces derniers travaillant au contact de matériaux hautement cancérigènes. Au final, et quelles que soient les motivations réelles du juge, Samsung peut désormais souffler, et ce même si Lee Jae-yong fait encore partie de la liste des suspects…

Sourceengadget


Signaler une erreur dans le texte

Intéressant ? Partagez la news !

Un commentaire pour cet article :

  1. Ca irait bien avec certaines citations :

    Avec l argent on achete tout il parait.
    justice à 2 vitesses
    l habit ne fai pas le moine etc …

Laisser un commentaire





Quelques règles à respecter :
1. Restez dans le sujet de l'article
2. Respectez les autres lecteurs: pas de messages agressifs, vulgaires, haineux,…
3. Relisez-vous avant de soumettre un commentaire : pas de langage SMS, et vérifiez l'orthographe avant de valider (les navigateurs soulignent les fautes).
4. En cas d'erreur, faute d'orthographe, et/ou omission dans l'article , merci de nous contacter via la page Contact.

Nous nous réservons le droit de supprimer les commentaires qui ne respectent pas ces règles

Partenaires : iPhone - Culture Geek - iAddict

© 2012-2017 i2CMedia Ltd. | A propos |