Tendances :iOS 11iPhone 8Apple WatchSamsung Galaxy S8Comparateur Smartphone
Vous êtes ici : KultureGeek Hors-Sujet Impliqué dans une affaire de corruption, le vice-président de Samsung pourrait être visé par un mandat d’arrêt

Impliqué dans une affaire de corruption, le vice-président de Samsung pourrait être visé par un mandat d’arrêt

Le scandale de corruption qui touche Samsung depuis quelques mois commence cette fois à éclabousser les plus hauts niveaux de la hiérarchie du géant de l’électronique. Lee Jae-Yong, l’actuel vice-président de Samsung et fils du président du groupe, Lee Kun-Hee, devrait bientôt être interrogé par les autorités du pays sur des soupçons de corruption , une information diffusée tout à fait officiellement par les enquêteurs en charge de ce dossier brûlant.

lee-jae-yong-samsung

Lee Jae-Yong, actuel vice-président de Samsung, pourrait être arrêté dans les prochaines heures 

Lee Jae-Yong est suspecté d’avoir couvert un système de versement de pots de vins de plusieurs dizaines de millions de dollars (20 milliards de wons) afin d’obtenir in fine des faveurs de Mme Park (La Présidente de Corée du Sud, actuellement menacée de destitution pour des faits de corruption justement). Le chaebol aurait directement versé d’importantes sommes d’argent à la fondation d’une certaine Choi Soon-Sil (et amie personnelle de la Présidente Park), cette dernière étant actuellement jugée pour les mêmes faits de corruption aggravée. En échange de ces versements d’argent discrétionnaires, Samsung aurait obtenu de Mme Choi un soutien indirect ayant permis d’obtenir le feu vert du gouvernement pour la fusion de Cheil Industries et C&T, deux entités du groupe. Et l’on sait aujourd’hui que la valeur de C&T avait été sous-estimée lors de la fusion, ce qui laisse craindre des pressions extérieures (voilà un bon scénario de film au passage …).

Les nuages noirs devraient s’amonceler rapidement sur la tête de Samsung : selon l’agence de presse Yonhap qui rapporte les propos d’un des enquêteurs, un juge devrait même signer un mandat d’arrêt officiel à l’encontre de Lee Jae-Yong, ce qui pourrait déclencher un véritable séisme alors même que le Président de Samsung n’est plus en état d’assurer ses fonctions. Après le naufrage du Galaxy Note 7, il semblerait donc que Samsung n’en a pas encore fini avec le mauvais karma qui semble lui coller au basque depuis quelques trimestres…

Sourcelemonde


Signaler une erreur dans le texte

Intéressant ? Partagez la news !

Laisser un commentaire





Quelques règles à respecter :
1. Restez dans le sujet de l'article
2. Respectez les autres lecteurs: pas de messages agressifs, vulgaires, haineux,…
3. Relisez-vous avant de soumettre un commentaire : pas de langage SMS, et vérifiez l'orthographe avant de valider (les navigateurs soulignent les fautes).
4. En cas d'erreur, faute d'orthographe, et/ou omission dans l'article , merci de nous contacter via la page Contact.

Nous nous réservons le droit de supprimer les commentaires qui ne respectent pas ces règles

Partenaires : iPhone - Culture Geek - iAddict

© 2012-2017 i2CMedia Ltd. | A propos |