Tendances : 5GiPhone 12Xbox Series XPlayStation 5Android 11Comparateur de prix
Vous êtes ici : KultureGeek Hors-Sujet Microsoft est prêt à faire des concessions pour se voir autoriser le rachat de LinkedIn

Microsoft est prêt à faire des concessions pour se voir autoriser le rachat de LinkedIn

Petit embouteillage sur la route de Microsoft pour le rachat de LinkedIn. Sachant qu’il s’agit d’une acquisition de taille, Microsoft doit obtenir le feu vert de plusieurs organismes dans le monde entier. Dans le lot, il y a la Commission européenne. Et pour l’instant, ça coince.

microsoft-linkedin-logos

La Commission a exprimé ses inquiétudes sur l’impact de ce projet en matière de concurrence lors d’une réunion avec les dirigeants de Microsoft la semaine dernière. Elle devrait questionner les concurrents, tels que Facebook et Twitter, pour leur demander leurs avis sur la question, ainsi que certains clients. Selon les réponses obtenues, la Commission pourrait initier une enquête plus approfondie pour avoir une décision finale. Salesforce, qui voulait aussi racheter LinkedIn, avait justement demandé en septembre dernier à la Commission européenne de lancer une enquête.

Au vu des quelques inquiétudes, Microsoft se dit prêt à faire des concessions. Les concessions en question, révélées par Reuters, n’ont pas été détaillées publiquement pour l’instant.

Pour rappel, Microsoft avait annoncé le rachat de LinkedIn en juin dernier pour 26,2 milliards de dollars. L’acquisition a déjà été validée par plusieurs organisations, dont celle située aux États-Unis. Elle est importante sachant que Microsoft et LinkedIn sont tous les deux des groupes américains. Mais tant que la Commission européenne ne donne pas son feu vert, le rachat est en suspens.



Signaler une erreur dans le texte

Intéressant ? Partagez la news !
Restez connectés avec nous :-)

Désolé, les commentaires sont fermés. Si vous avez une question à poser, le forum est grand ouvert

Partenaires : iPhone - Culture Geek - iAddict

© 2012-2020 i2CMedia Ltd | A propos | Confidentialité |