Tendances : 5GiPhone 12Xbox Series XPlayStation 5Android 11Comparateur de prix
Vous êtes ici : KultureGeek Science Des chercheurs du MIT estiment que les premiers colons de Mars mourront à partir du 68ème jour

Des chercheurs du MIT estiment que les premiers colons de Mars mourront à partir du 68ème jour

C’est un rapport de 35 pages ultra détaillées (et au contenu aussi éloigné que possible de toute forme de vulgarisation scientifique) , un rapport dont les auteurs sont quelques têtes pensantes du MIT (étudiants chercheurs toutefois), soit tout de même la crème de la recherche actuelle. Et que dit ce rapport ? Que les premiers astronautes qui auront le courage de voyager jusqu’à Mars et d’y implanter une colonie n’auront que 68 jours devant eux avant de …mourir.

Cette prédiction funeste vise essentiellement Mars One, le projet d’une société néerlandaise qui s’est donnée pour objectif de commencer la colonisation de Mars en 2025. Sur les bases des documents disponibles et déjà publiés concernant cette mission, les chercheurs du MIT ont tenté d’évaluer la pertinence des choix effectués par cette société, et le résultat est un véritable démontage en règle à peine masqué par des équations plutôt complexes.

th_MIT-Mars-One-02-600x337

Ainsi, le biotope artificiel prévu pour alimenter en ressources et en oxygène les astronautes « martiens » est jugé dangereux à terme, les risques de toxicité voire d’explosion étant très élevés. La question des pièces de rechange, essentielle, se heurte à la distance entre la Terre et Mars. Dans le cas où un élément essentiel viendrait à manquer, les risques seraient alors grands que la pièce manquante n’arrive pas assez vite sur Mars…si elle arrive.

Au final, après seulement 68 jours, les premiers colons devraient commencer à mourir d’asphyxie, de faim, voire des deux à la fois, (et cette option est considérée à minima, la situation sur place étant susceptible d’engendrer des accidents non prévus par le manuel). Comme on s’en doute, les responsables du projet Mars One, un peu vexés que leur travail soit ainsi remis en cause, se sont défendus en expliquant que les chercheurs du MIT n’avaient pas toutes les données en main. Il n’en reste pas moins qu’au vu du sérieux évident de l’étude (ainsi que de ses auteurs), les futurs prétendants à cette glorieuse mission pourraient bien réfléchir à deux fois…



Signaler une erreur dans le texte

Intéressant ? Partagez la news !
Restez connectés avec nous :-)

Désolé, les commentaires sont fermés. Si vous avez une question à poser, le forum est grand ouvert

Partenaires : iPhone - Culture Geek - iAddict

© 2012-2020 i2CMedia Ltd | A propos | Confidentialité |