KultureGeek Hors-Sujet Le CEO de Riot Games lavé des accusations de harcèlement

Le CEO de Riot Games lavé des accusations de harcèlement

17 Mar. 2021 • 16:05
0

Malgré le contexte particulier post #meetoo qui oscille le plus souvent entre des cascades de témoignages et des lynchages/tentatives de « cancel » sur les réseaux sociaux (la plupart du temps sans le moindre égard pour la présomption d’innocence), Riot Games (League of Legends) a tenu bon en refusant de livrer son CEO à la meute.

Cette décision de « prudence » était sans aucun doute la bonne, car après une longue enquête interne menée par une société tierce, Riot Games n’a trouvé aucune preuve permettant de corroborer les accusations de harcèlement qui visaient son Pdg Nicolo Laurent. Le CEO était accusé d’avoir harcelé sexuellement une certaine Sharon O’Donnel, mais les investigations menées n’ont pas permis d’établir les faits incriminés : « Nous avons conclu qu’il n’y avait aucune preuve que Laurent ait harcelé, discriminé ou exercé des représailles contre le plaignant » déclare la société dans un communiqué. « Nous sommes donc parvenus à la conclusion qu’à l’heure actuelle… aucune mesure ne devrait être prise contre Laurent. »

Nicolo Laurent riot Games

Les accusations d’O’Donnel étaient pourtant extrêmement lourdes. Cette dernière accusait Nicolo Laurent de comportements inappropriés, notamment de commentaires dégradants sur sa « féminité », et surtout de l’avoir viré sans solde de la société en représailles de son refus de coucher avec lui. Pour le groupe d’enquête interne, ces accusations étaient sans fondement : « Ce n’est pas une recommandation que nous prenons à la légère. La plupart des cas de cette nature ne sont pas en noir et blanc; ils tombent dans le gris. Cependant, ce n’était pas le cas ici. Dans le cas qui nous concerne, nous n’avons tout simplement pas pu trouver de preuves qui justifieraient une sanction de quelque nature que ce soit contre Laurent. »

Sûr de son affaire, le studio a demandé à la justice d’accélérer la procédure légale en cours en transférant le dossier sur une procédure d’arbitrage. Riot Games établit toutefois une distinction entre le cas de son CEO et la culture « toxique » et misogyne qui aurait cours dans le studio (Riot Games fait même face à une class action concernant ces faits). Le comité de direction du studio assure d’ailleurs rester « pleinement investi dans la supervision des initiatives de l’entreprise pour transformer la culture de Riot. »

Les sujets liés à ces tags pourraient vous interesser

Désolé, les commentaires sont fermés.

Les derniers articles

Banana

Banana : une banane sur laquelle il faut cliquer est l’un des « jeux » les plus populaires de Steam

14 Juin. 2024 • 21:43
1 Jeux vidéo

Il faut de tout pour faire un monde, mais on aura du mal à ne pas y voir le signe d’une baisse du niveau d’exigence. Nos...

Intelligence artificielle

GPT-4 passe le test de Turing (et ce que cela implique)

14 Juin. 2024 • 21:07
0 Logiciels

Les débats font rage pour savoir quand et comment l’intelligence artificielle sera l’égale de l’homme. Du...

WhatsApp Ameliorations Appels Video

WhatsApp améliore les appels vidéo et lance un nouveau codec audio

14 Juin. 2024 • 20:36
0 Hors-Sujet

WhatsApp annonce plusieurs améliorations en ce qui concerne les appels vidéo. Trois fonctionnalités sont mises en avant par la...

Logo M6

M6 lance la version HDR de sa chaîne pour l’Euro 2024

14 Juin. 2024 • 20:08
3 Hors-Sujet

M6 dégaine sa chaîne compatible HDR à l’occasion de l’Euro 2024 qui débute aujourd’hui même. Attention...

Meta AI Logo

IA et données personnelles : Meta reporte son projet en Europe après des plaintes

14 Juin. 2024 • 18:54
0 Internet

Meta (Facebook, Instagram), visé par des plaintes dans 11 pays européens, suspend son projet d’utilisation des données...

Les dernières actus Apple sur iPhoneAddict :

Comparateur

Recherchez le meilleur prix des produits Hi-tech

Recherche

Recherchez des articles sur le site