Tendances : 5GiPhone 12Xbox Series XPlayStation 5Android 11Comparateur de prix
Vous êtes ici : KultureGeek Jeux vidéo [Analyse] PS5 – « Le Futur du Jeu Vidéo » : une conférence très maitrisée, mais en trompe-l’oeil

[Analyse] PS5 – « Le Futur du Jeu Vidéo » : une conférence très maitrisée, mais en trompe-l’oeil

Cette fois, la guerre de la Next-Gen peut vraiment commencer. En une conférence sur « Le Futur du Jeu Vidéo », Sony a tout balancé ou presque : plus de 20 titres présentés, et même le design final de ses DEUX consoles (PS5 « classique » et PS5 « full digital » sans lecteur Blu-ray). Les trailers se sont succédés sans aucun temps mort, et il fallait vraiment être le plus blasé des joueurs pour ne pas écarquiller les yeux devant la qualité technique de plusieurs des « exclusivités » présentées. Ratchet & Clank: Rift Apart, Gran Turismo 7, Project Athia, Kena: Bidge of Spirits et bien sûr Horizon Forbidden West nous ont franchement décollé la rétine.

Horizon II 600x337

Horizon II Forbiden West

Des titres forts présentés, AAA comme Indés

Les indés n’étaient pas oubliés cette fois, et là encore, Sony a fait fort, entre le grand retour de Superbrothers (9 ans après le génial Sword & Sorcery), qui nous présentait l’intriguant JETT: The Far Shore, l’arlésienne giga-prometteuse Little Devil Inside, le Pixar-like Kena, Stray, Solar Ash, ou bien encore Oddworld Soulstorm, dernier chapitre de la saga cultissime de Lorne Lanning. Si l’on rajoute à cette liste l’annonce du remaster PS5 du chef d’oeuvre Demon’s Soul, Resident VIII Village, le prochain Hitman, Ghostwire: Tokyo (finalement un FPS mystico-horrifique), Sackboy: A Big Adventure, Astro’s Playroom (livré avec la console), Returnal, Spider-Man: Miles Morales ainsi que le prometteur Deathloop des petits frenchies d’Arkane Studios, il devient presque légitime de conclure que Sony a « tué le game », à un mois de la présentation des exclusivités Series X. Sauf que non.

Astro Playroom PS5 600x337

Astro’s Playroom

Des Exclus, oui, mais temporaires…

Car malgré l’engouement pour ne pas dire l’hystérie de nombre de médias et Youtubeurs, le tableau est moins idyllique qu’il n’y parait, pour une raison d’ailleurs toute simple : Sony n’a pas encore laissé derrière lui certaines méthodes marketing un peu « borderline », sans oublier le gros problème de « timing » de ces exclus. Ainsi, hormis les jeux first party, TOUS les titres présentés comme des exclusivités PS5 sont en fait… des exclus temporaires : les superbes Kena: Bridge of Spirits et Project Athia, mais aussi Deathloop, GTA 5 Online, Ghostwire: Tokyo, Oddworld Soulstorm, Bugsnax, Stray, Pragmata, Solar Ash, Little Devil Inside, Kena: Bridge of Spirits, JETT: The Far Shore, Goodbye Volcano High et même Godfall (pourtant présenté comme la première vraie « exclu » de la PS5) font partie de la liste des jeux dont l’exclusivité va de « quelques mois à quelques années » selon les mots d’Eric Empel, patron du Marketing de la PlayStation.

Project Athia 600x337

Project Athia

Cet « aveu » lâché après la conférence ne sera sans doute pas entendu par 90% des personnes qui ont suivi la conf, et c’est bien là le problème : la majorité des joueurs est désormais persuadée que tout ce qui a été montré lors de la conf (hormis les multi-supports déclarés comme Hitman III, NBA2K ou RE VIII) ne tournera que sur PS5, alors qu’il y a de grandes chances que la Series X bénéficie plus tard de versions techniquement encore plus abouties de ces mêmes titres (rappelons que la Series X tourne à 12 tflops constants contre 10 téraflops « max/variable » pour la PS5). Cet « oubli » lors de la conf est d’autant plus critiquable que Sony a fait une grosse part de sa com récente sur le fameux « saut de génération » et des jeux « taillés » pour les performances de sa nouvelle console, à contrario de la Xbox Series dont les gros titres de lancement tourneront aussi sur Xbox One et PC. La com agressive de Sony prend le risque du retour de Karma : tailler en pièces le manque d’optimisation des gros titres Xbox One/Series X/PC tout en présentant comme vraies exclus (« optimisées PS5 » donc) des jeux qui seront in fine disponibles chez le concurrent, c’est à minima un gros manque de cohérence. Sony, ou l’art du Marketing très culotté.

Stray PS5 600x337

Stray

Un line-up de lancement un peu faible ?

L’autre point mort évident – et pourtant rarement abordé par les médias suite à la conf – concerne le timing de disponibilité des jeux PS5. Dit autrement, le line-up de lancement de la PS5 s’annonce plutôt pauvre en gros titres « exclusifs », et c’est même peu de le dire. 90% des jeux présentés lors de la conf ne seront en effet disponibles sur PS5 qu’en 2021… voire au delà pour la plupart (soit bien après le lancement de la PS5). Hormis Spider-Man: Miles Morales – qui ne sera vraisemblablement pas un jeu 100% taillé pour la PS5 si l’on en croit les déclarations contradictoires et embarrassées de Sony et d’Insomniac -, le reste du line-up ne semble pas vraiment de nature à faire vibrer le joueur avide de « vrais » titres next-gen. A priori, on voit mal comment le poussif Godfall et les très enfantins Bugsnax et Astro’s Playroom pourraient créer la sensation à la fin de l’année (mais on n’est jamais à l’abri d’une surprise…).

Little Devil Inside 600x312

Little Devil Inside

Cette absence de gros titres exclusifs au lancement (en dehors des jeux multi-supports d’EA, Ubisoft ou de CD Projekt Red par exemple) est en soi parfaitement logique : la PS4 a bénéficié d’exclus AAA first party tout au long de son existence. Ce soutien constant et sur la durée a son corollaire : Santa Monica ou Naughty Dogs sont encore très loin de pouvoir annoncer leurs futurs projets pour la PS5. En face, Microsoft a suivi une toute autre stratégie : sur cette gen, la Xbox One a pour ainsi dire été littéralement « sacrifiée » par la firme de Redmond. Sur les 15 studios first party de Xbox (pour la plupart rachetés durant la gen actuelle), une douzaine travailleraient sur des titres Xbox Series X… depuis parfois plusieurs années. Ce serait donc bien le diable qu’il n’y ait pas deux ou trois titres en préparation prêts à être dégainés pour la période de lancement de la Series X, en soutien du poids lourd Halo Infinite.

Spider Man Morales 600x337

Marvel’s Spider-Man Morales

Series X vs PS5 : les jeux ne sont pas (encore) faits

Rappelons que lors du lancement de la Xbox One et de la PS4, c’est le très médiocre Ryse Son of Rome qui avait été désigné porte étendard de la One face au Killzone: Shadow Fall du studio Guerilla (les créateurs de Horizon Zero Dawn). Ce ne sera donc pas la « même eau » en 2020 (ne serait-ce qu’avec Halo), au point que la Xbox Series X pourrait même disposer d’un line-up de lancement un peu plus « fort » que celui de sa concurrente bleue et blanche (sans même parler du Game Pass et de la rétrocompatibilité quasi totale sur 4 générations de consoles); et quand on sait à quel point le démarrage d’une console est important… En conclusion, la conférence PS5 a bien été à la fois ultra-maitrisée et impressionnante, mais les « jeux » sont pourtant très loin d’être faits : la réplique de la Xbox Series X se fera entendre dès le mois de juillet.



Signaler une erreur dans le texte

Intéressant ? Partagez la news !
Restez connectés avec nous :-)

25 commentaires pour cet article :

  1. Merci à l’auteur Fred, on a compris que tu prendrais la Xbox… mais tout n’est pas rose chez Microsoft non plus…

    • Frederic L.

      Le fond du propos et de l’article n’a pas de visée « fanboys ». Je prendrais aussi la PS5 : certaines exclus first party m’intéressent et j’attends avec impatience le PSVR2. Sur cette génération, c’est sur PS4 Pro/PSVR que je joue. Il me semble juste normal de prendre un peu de recul dans un contexte de léger emballement médiatique (« game over », « conf parfaite », c’est tout de même le délire du côté des avis positivement « à charge »). Et croyez bien que si Xbox fait le même coup de présenter comme titres exclusifs Series X des jeux en exclus temporaires, je râlerais aussi (et ferais un article dans la foulée). Ce genre de méthode marketing n’est tout simplement pas pro gamer (dans le sens de « pour le joueur ») et revient in fine à désinformer les futurs acheteurs des consoles next-gen. En 2020, ce n’est plus acceptable.

  2. Article à charge écrit avec les pieds

  3. Enfin un article qui a des couilles et qui dit les choses.
    Désolé pour mes propos.

  4. Très médiocre ryse son of rome. L’article a 2 balle.

  5. « Au final, il s’avère que les semi-exclusivités Xbox One/Series X/PC ne tourneront probablement jamais sur PS5, tandis que la plupart des exclus temporaires de la PS5 débarquera bel et bien sur Series X à un moment ou un autre.  »

    En gros ce que vous dites c’est: « les jeux first party Microsoft n’arriveront pas sur PS5, alors que les 3rd party présentés sur PS5 eux arriveront sur Xbox ! »… Merci Fred ^^’, mais remplacez Microsoft par Sony et intervertissez Xbox et PS5 et la phrase reste tout aussi vraie.
    Microsoft ne s’était pas privé de présenter des jeux d’éditeurs tiers lors de sa présentation il y a quelques mois, et ce n’est qu’après que les différents éditeurs ont spécifié que ces jeux ne seraient pas exclusifs (ni même temporairement) et sortiraient sur PS5.

    Cette méthode de communication est utilisé à chaques E3 depuis des années, les joueurs savent :).

    • Frederic L.

      Ce n’est pas tout à fait la même chose. Microsoft a bien précisé que les jeux présentés lors de la dernière conf étaient des titres de studios tiers et non des titres first party. Il n’était pas question d’exclusivités Xbox/PC (qui seront dévoilées en juillet). Sony de son côté a bien pris soin de tout mélanger (vraies first party avec des exclus temporaires), une tambouille qui a largement trompé le public (il suffit de voir les réactions lors du live, chez les Youtubeurs notamment). Bien sûr que les joueurs savent (mais pas tous je vous assure), mais dans le cas présent, Sony a sciemment présenté comme des exclus des titres qui n’en sont pas vraiment. Beaucoup de titres.

      Ma comparaison avec les titres First party Xbox est en effet faussée, mais à raison : c’est avant tout pour mettre en avant le fait que l’on reprochait à Microsoft de sortir des jeux exclusifs pas vraiment exclusifs Series X (puisque tournant aussi sur Xbox One et PC) alors que dans le même temps plus de la moitié des titres présentés lors de conf Sony ne sont même pas de vraies exclusivités. L’objectif était ici de pointer du doigt la com tout de même à double tranchant de Sony, qui communique sur les jeux taillés pour sa console (à contrario de Xbox donc selon cette logique) tout en mettant en avant des exclus… qui seront disponibles in fine sur Series X (et donc pas vraiment « taillées » pour la seule PS5). C’est à minima un manque de cohérence…

      PS: j’ai modifié la phrase pour que le fond du discours soit plus clair.

      • D’accord avec FRED, les 3/4 des jeux annoncés sortent sur xbox séries X.. Finalement il ya que quelques exclu.. Dont certaines ne sortent même pas cette année.. Du coups très peu d’exclu au lancement..

      • Squall93

        Non c’est faux, tous les jeux qui avaient le logo Playstation Studios sont bien des exclus totales PS5
        Et sur les autres trailer il y avait aucun mention d’exclusivité (désolé mais sur une conf constructeur tu verras jamais ce dernier parler de la concurrence)
        Ensuite il suffit d’aller sur le youtube playstation pour savoir parmi c’est jeux éditeurs tiers lesquelles sont exclu temporaire et ceux qui ne le sont pas.
        Enfin tu sous estimes la puissance de Spiderman au lancement pour le marché US (bien supérieur à Halo par exemple) marché où la concurrence sera la plus rude

  6. Je suis d’accord avec Frederic sur plusieurs aspects, dont les Youtubeurs qui en rajoute toujours autant quand c’est une conférence Sony.
    Le Problème, c’est que en France, il y a une forte communauté Sony, bien plus forte que celle de microsoft (et je parle pour les consoles), qui est généralement, est la même communauté pour les Youtubeurs. Et donc, vu qu’ils ont pas envie de froisser leurs communauté afin de ne pas nuire à leurs chaînes, ils disent toujours du bien de Sony alors que parfois ce n’est pas du tout justifié (dédicace à Julien Chièze et Carole Quintaine)

  7. Peu importe les terraflops , les exclu , etc…. , ces nouvelles consoles viendront remplacer mes vieillissantes PS4 xbox one dans mon salon.

  8. Les terraflops c’est pas le plus important c’est les jeux Microsoft à perdu encore la ps5 va se vendre par millions

    • garfeild

      OUi et ? microsoft Gagnera toujours plus d’argent que Sony ex: PS now 2 million d’abonner vs Xbox game Pass 10 Millions

  9. Sony sont les maîtres du mesonge, de la poudre aux yeux et du foutage de gueule depuis 26ans, et c’est la même chose avec eux à l’approche de chaque nouvelle génération de consoles. Seuls les naïfs hystériques de leur communauté croient encore à leurs balivernes. Pathétique.

    • minupinu17

      C’est d’ailleurs pour ça que la PS2 est la console la plus vendu de tous les temps
      et que les PS3 et 4 se vendent par palettes comparé aux Xbox

      • garfeild

        la ps3 a été vendu seulement a 2 million d’exemplaire de plus, et que sur la fin que la ps3 a dépassé la 360 ;-) donc tous peu changer rapidement….

      • Ah non, perdu, la PS3 ne s’est certainement pas vendue  » par palettes « , je veux bien que l’effet de mode PlayStation perdure grâce à une communauté composée presque essentiellement de gamins ou de quadras ayant connu leurs premiers émois vidéoludiques sur la PS1, et qui depuis entretiennent le Culte dans les temples d’Adoration Mystique voués à leur Divinité Sony, mais concernant la PS3 Sony aura ramé pendant 10ans derrière la 360, et il aura fallu attendre la toute fin de gen pour que Sony parvienne laborieusement à vendre 2 millions de PS3 de plus que Microsoft. Renseigne toi au lieu de te faire laver le cerveau par Sony comme tous les autres en faisant  » meeuuhh « …

      • minupinu17

        Merci de me donner raison avec ce commentaire rageux

        Bisous !

  10. Bon ben moi je reste sur mon shadow et je projette de racheter un pc gamer 🤷🏻‍♂️

  11. minupinu17 Pour 17 ans sûrement.. Il n’y a aucune rage mon petit, juste des faits. Reviens quand tu seras grand pour parler avec des adultes.

    • minupinu17

      Aller puisque tu t’intéresse tellement à moi,
      17 est le numéro que portait Colin McRae (mon idole) en rallye lors de sa dernière saison complète en WRC chez Citroën

      D’autres questions ?

  12. Grosse erreur dans l’article: non les jeux éditeurs tiers ne proposeront pas des jeux plus sur XBox Series X. Ceci pour 2 raisons d’abord pour des questions de coûts de développement les éditeurs ne vont pas faire une version plus aboutie surtout pour moins de 2 teraflops de différence. La deuxième c’est que les jeux doivent tourner sur toutes les XBox, or c’est sur la version la moins que le jeu est développé et on rajoute qques éléments d’optimisation sur les consoles plus puissantes. Mais cela nivelle nécessairement un peu le jeu vers le bas

    • Frederic L.

      Vous parlez d’une informatique qui n’existe plus depuis longtemps. Les jeux PC n’ont pas besoin d’être reprogrammés pour telle ou telle carte graphique plus ou moins puissante pour s’afficher dans de meilleures résolutions, avoir de meilleures textures ou disposer d’une framerate plus élevé. C’est aussi pour cela que la One peut déjà faire tourner de nombreux jeux de la première Xbox et de la 360 avec une meilleure définition et un meilleur framerate. Tous les jeux multi-supports tournant sur la Series X bénéficieront ainsi d’un meilleur framerate par rapport à la PS5, de la même façon que les jeux multi-supports de la Xbox One X affichent un framerate plus élevé que sur PS4 Pro (et il y a bien 2 téraflops d’écart). L’autre erreur grossière de votre analyse, c’est de considérer justement qu’il n’y a que 2 téraflops d’écart entre la Series X et la PS5. Les 10,2 tflops de la PS5 sont un MAX, basés sur un overcloking dynamique. Les 12,1 téraflops de la Series X sont constants. Dans les faits l’écart tournera plus souvent en moyenne aux alentours des 3 téraflops, sans compter que le CPU de la series X est lui aussi plus puissant que celui de la PS5. L’écart est vraiment sensible, et se répercutera sur le framerate, la définition, et parfois même sur les éléments affichés… et sans que les développeurs n’aient à coder quoi que ce soit en plus qui leur prenne du temps. Regardez l’écart de rendu entre RDR2 sur One X et sur PS4 Pro. C’est visible à l’œil nu, pas besoin d’une loupe, et ça va jusqu’à la finesse de texture des assets éloignés. La PS5 a bien des atouts (notamment des studios first party qui ont déjà fait leurs preuves), mais sur la prochaine génération, il n’est pas exagéré de dire que la plateforme qui fera le mieux tourner 90% des jeux multi-supports est sans conteste la Series X.

  13. Sans doute l’article le plus objectif qu’on a pu lire sur le net jusqu’à présent. Franchement la conférence était bien maitrisé, et avec certaines pépites, mais les médias survendent comme toujours l’évènement, et font l’impasse sur les sujets qui fâchent.

Laisser un commentaire





Quelques règles à respecter :
1. Restez dans le sujet de l'article
2. Respectez les autres lecteurs: pas de messages agressifs, vulgaires, haineux,…
3. Relisez-vous avant de soumettre un commentaire : pas de langage SMS, et vérifiez l'orthographe avant de valider (les navigateurs soulignent les fautes).
4. En cas d'erreur, faute d'orthographe, et/ou omission dans l'article , merci de nous contacter via la page Contact.

Nous nous réservons le droit de supprimer les commentaires qui ne respectent pas ces règles

Partenaires : iPhone - Culture Geek - iAddict

© 2012-2020 i2CMedia Ltd | A propos | Confidentialité |