Tendances : 5GiPhone 12Xbox Series XPlayStation 5Android 11Comparateur de prix
Vous êtes ici : KultureGeek Science Un nouveau logiciel VR aide à simuler les maladies oculaires

Un nouveau logiciel VR aide à simuler les maladies oculaires

Publiée pendant la Semaine mondiale du glaucome 2020, une nouvelle étude de la « City University of London » démontre comment les casques de réalité virtuelle (HMD), disponibles dans le commerce, peuvent être exploités pour aider dans la vie de tous les jours les personnes atteintes de glaucome.

Selon l’étude réalisée par le laboratoire de recherche Crabb Lab , cette technologie permettrait d’aider les responsables à mieux évaluer l’impact sur les personnes souffrant de déficience visuelle, mais aussi aider les architectes à concevoir des bâtiments plus accessibles pour les malades.

Vingt-deux volontaires non atteints de glaucome ont participé à l’étude. Les participants portaient un visiocasque HMD tout en effectuant diverses tâches en réalité virtuelle ou augmentée.

Dans la réalité virtuelle, les participants ont été placés dans une situation de simulation d’une maison « encombrée ». En bougeant leurs yeux et leur tête, ils ont pu regarder autour d’eux afin de trouver un téléphone portable caché quelque part dans la maison.

Dans la tâche de réalité augmentée, les participants ont navigué dans un labyrinthe virtuel de taille humaine, qu’ils ont visualisé à travers des caméras à l’avant du casque HMD.

Les capteurs du casque ont suivi la position des yeux de chaque participant, permettant au logiciel de générer une zone de vision floue, appelée « scotome », qui obstruait la même partie de leur champ visuel, où qu’ils regardaient.

Le scotome a été créé à partir de données médicales provenant d’un véritable patient atteint de glaucome, et a limité la vision soit dans la partie supérieure du champ visuel du participant, soit dans la partie inférieure. Dans les essais « témoins », le scotome était absent.

Comme pour les patients atteints de glaucome, les participants étaient plus lents à effectuer les tâches en présence de la déficience simulée, et effectuaient également plus de mouvements de la tête et des yeux. De même, ils ont trouvé les tâches particulièrement difficiles lorsque la perte de vision obstruait la partie inférieure de leur champ visuel. Les résultats ont également montré que certaines personnes étaient plus aptes à faire face à la situation que d’autres souffrant d’une déficience artificielle identique.

Le logiciel que les chercheurs ont créé pour simuler la déficience visuelle (OpenVisSim) est disponible gratuitement pour que les gens puissent l’utiliser et le développer librement. Il est compatible avec la plupart des les casques de réalité virtuelle et des smartphones disponibles dans le commerce, et prend en charge toute une série d’effets visuels, conçus pour simuler les différents symptômes associés à toute une série de maladies oculaires. Un outil interactif a aussi été mis à disposition en ligne pour présenter la simulation de déficience oculaire.

Le premier auteur de l’étude, Peter Jones, maître de conférences à la « City, University of London » et chercheur au Crabb Lab, a souligné :

« Bien qu’il soit impossible de recréer exactement ce que c’est que d’avoir un glaucome, nos conclusions suggèrent que les simulateurs numériques peuvent au moins permettre aux gens de faire l’expérience de certains des défis auxquels les personnes atteintes de glaucome sont confrontées chaque jour. Nous travaillons actuellement avec des architectes pour déterminer si les simulateurs de perte de vue peuvent être utilisés pour concevoir des bâtiments et des systèmes de transport plus accessibles pour les malades« .



Signaler une erreur dans le texte

Intéressant ? Partagez la news !
Restez connectés avec nous :-)

Laisser un commentaire





Quelques règles à respecter :
1. Restez dans le sujet de l'article
2. Respectez les autres lecteurs: pas de messages agressifs, vulgaires, haineux,…
3. Relisez-vous avant de soumettre un commentaire : pas de langage SMS, et vérifiez l'orthographe avant de valider (les navigateurs soulignent les fautes).
4. En cas d'erreur, faute d'orthographe, et/ou omission dans l'article , merci de nous contacter via la page Contact.

Nous nous réservons le droit de supprimer les commentaires qui ne respectent pas ces règles

Partenaires : iPhone - Culture Geek - iAddict

© 2012-2020 i2CMedia Ltd | A propos | Confidentialité |