Tendances : 5GiPhone 12Xbox Series XPlayStation 5Android 11Comparateur de prix
Vous êtes ici : KultureGeek Apps Mobiles et Tablettes Android : Google supprime des dizaines d’applications affichant de la publicité pornographique aux enfants

Android : Google supprime des dizaines d’applications affichant de la publicité pornographique aux enfants

AdultSwine est le nom d’un code malicieux intégré dans plusieurs dizaines d’applications Android. Découvert par Check Point, AdultSwine permet d’afficher plusieurs éléments indésirables sur le smartphone de l’utilisateur, dont de la pornographie.

Fonctionnement d’AdultSwine

Trois éléments pouvaient s’afficher au sein des applications :

  • Des publicités pornographiques venant du Web
  • Inviter les utilisateurs à installer des fausses applications pour renforcer la sécurité du smartphone
  • Pousser les utilisateurs à s’abonner à des services payants

Check Point explique qu’AdultSwine se met en place une fois que l’application a été installée depuis le Google Play Store et lancée par l’utilisateur. Une connexion est ensuite effectuée sur des serveurs pour déterminer quel contenu va être affiché sur l’écran. Le vrai problème ici est que les applications concernées étaient pour la plupart destinées à des enfants.

Fort heureusement, Check Point a alerté Google qui s’est chargé de supprimer les 60 applications en question. « Nous avons supprimé les applications de Play Store, avons désactivé les comptes des développeurs et continuerons à montrer de forts avertissements à tous ceux qui les ont installées », a déclaré un porte-parole de Google à CNBC. « Nous apprécions le travail de Check Point pour assurer la sécurité des utilisateurs ».

La liste des 60 applications concernées est disponible sur le site de Check Point. Selon les données fournies par le Google Play Store, elles ont été téléchargées entre 3 et 7 millions de fois au total.



Signaler une erreur dans le texte

Intéressant ? Partagez la news !
Restez connectés avec nous :-)

Un commentaire pour cet article :

  1. « avons désactivé les comptes des développeurs » :

    les devs étaient-ils responsable ou avaient-ils été berné par un code « malicieux » ?

Partenaires : iPhone - Culture Geek - iAddict

© 2012-2020 i2CMedia Ltd | A propos | Confidentialité |