Tendances : 5GiPhone 12Xbox Series XPlayStation 5Android 11Comparateur de prix
Vous êtes ici : KultureGeek Hors-Sujet Pour le directeur du FBI, l’impossibilité de contourner le chiffrement est un « problème majeur de sécurité publique »

Pour le directeur du FBI, l’impossibilité de contourner le chiffrement est un « problème majeur de sécurité publique »

Le chiffrement est de plus en plus utilisé, notamment sur les smartphones, pour empêcher une personne tierce d’accéder aux contenus sans avoir l’authentification (mot de passe, empreinte, etc). Et ça dérange Christopher Wray.

Pour le directeur du FBI, l’impossibilité pour les forces de l‘ordre d’accéder aux données de certains appareils électroniques à cause d’un chiffrement inviolable est un « problème majeur de sécurité publique ». Les agents de la police fédérale américaine n’ont pas été en mesure d’accéder aux données de 7 800 appareils électroniques entre septembre 2016 et septembre 2017, malgré leurs outils avancés. Ce chiffre augmente au fil des années, explique le directeur du FBI.

« Nous sommes confrontés à un nombre élevé et croissant d‘affaires qui reposent grandement, voire exclusivement, sur des preuves électroniques », indique Christopher Wray. Il ajoute qu’il n’existe pas de solution « nette et précise » à ce jour pour contourner le chiffrement.

Bien évidemment, cette annonce est plutôt positive pour les consommateurs, cela signifie qu’il est très difficile d’accéder à leurs données personnelles souvent stockées sur leurs appareils, comme le smartphone. Mais le FBI note qu’il ne peut pas accéder à de nombreux appareils appartenant à des terroristes, à des auteurs de fusillade ou à d’autres personnes liées à d’autres affaires. Par conséquent, certaines enquêtes avancent peu à cause du manque d’informations.

SourceReuters


Signaler une erreur dans le texte

Intéressant ? Partagez la news !
Restez connectés avec nous :-)

2 commentaires pour cet article :

  1. Ça c’est une bonne nouvelle!

    • Une très bonne nouvelle! Ah ça les fait enrager de pas pouvoir nous fliquer hein! On dirait des gosses à qui on a retiré leurs jouets.
      Ils prennent l’excuse du terrorisme mais si le terrorisme n’existait pas ils trouveraient d’autres excuses pour justifier d’avoir besoin d’accéder aux données des gens.

Partenaires : iPhone - Culture Geek - iAddict

© 2012-2020 i2CMedia Ltd | A propos | Confidentialité |