Tendances : iOS 10HololensiPhone 7Apple WatchWindows 10Comparateur Smartphone

[Test] Casque audio 3D Sound One : du son spatialisé, oui, mais du « bon » son ?

La grande majorité des casques audio se font principalement concurrence sur deux critères, la portabilité/encombrement pour les casques intra-auriculaire et la qualité sonore pour les casques avec oreillettes circum-auriculaire, ce qui n‘interdit pas à quelques modèles d’intras de proposer un excellent rendu sonore et inversement à des modèles de casque à oreillettes d’être d’un confort à tout épreuve. Mais il existe aussi une troisième catégorie de casques, dont les spécifications un peu particulières s’adressent avant tout à certains types d’utilisateurs. Le 3D Sound One de 3D Sound Labs fait incontestablement partie de ce groupe un peu à part avec sa technologie de spatialisation sonore innovante, qui prétend placer l’auditeur au milieu de sources sonores virtuelles extrêmement réalistes. L’expérience en vaut-elle le prix (élevé) ? Et qu’en est-il du rendu sonore proprement dit ?

3d-sound-one-test-1

Un aspect un peu mastoc…

Le casque 3D Sound One n’a pas vraiment l’aspect d’un poids-plume : pourtant avec seulement 270 grammes sur la balance, et malgré un aspect un peu mastoc (bien que la finition soit très correcte), il ne fait pas partie des poids lourds. La finition s’avère globalement très correcte, et les arceaux en métal donnent une belle impression de solidité, tout comme les charnières qui permettent aux écouteurs de bien se positionner sur le pavillon de l’oreille…et de se plier pour se loger dans la petite sacoche fournie (elle aussi de bonne qualité). 3 câbles accompagnent l’appareil, un mini-USB pour la recharge (car il y a pas mal d’électronique embarquée pour le traitement du son 3D) et deux câbles mini-jack de 1,2 mètres dont un est équipé d’un contrôleur de volume qui contient aussi un micro (pour les utilisateurs de smartphones donc…).

3d-sound-one-test-3

… mais un vrai confort à l’usage

Malgré ses dimensions imposantes, le 3D Sound One s’avère extrêmement confortable à porter, et ne génère pas ces douleurs « pavillonnaires » que l’on constate avec nombre de casques de ce type. De tous les casques que j’ai pu essayer ces derniers mois, il s’est même avéré être le plus agréable à utiliser, et de loin. D’autres personnes de mon entourage sont arrivées aux même conclusions : le 3D Sound One est un casque qui sait se faire oublier une fois bien calé autour de vos oreilles; la « prise » est douce et ferme à la fois, et l’on ne peut que saluer ici le très bon travail de la startup française qui dès son second casque parvient à trouver le bon équilibre, ce que nombre de marques réputées et avec beaucoup plus d’expérience ont encore bien du mal à réaliser.

3d-sound-one-test-5

3d-sound-one-test-4

Technologie de pointe et capteurs de positionnement

Avant toute utilisation, le casque 3D Sound One doit être en bon état de fonctionnement. Si la petite diode clignote en vert lorsqu’on appuie sur le bouton de marche, alors tout va bien, sinon, il faudra penser à effectuer une recharge via le câble mini-USB fourni (pour 18 heures d’autonomie annoncée, ce qui nous semble assez juste…). S’il est directement possible de se servir du 3D Sound One sans son application liée, celle-ci s’avère toutefois nécessaire pour profiter pleinement des effets de spatialisation du son. C’est en effet l’application 3D Audio Player (iOS) qui permet l’appairage BT du casque (on ne le « voit » pas dans les paramètres Bluetooth de l’iPhone); le Bluetooth ne sert pas ici à transmettre la musique mais à fournir les informations de positionnement de la tête récupérées par les 9 capteurs placés sur le 3D Sound One. Ce sont ces capteurs qui permettent de situer l’auditeur au milieu d’un véritable champ sonore virtuel : ainsi, lorsque l’on tourne la tête vers la droite alors qu’on écoute un concert en 5.1, le son du concert semblera toujours provenir du même endroit, comme si la source sonore était bien positionnée dans l’espace « réel », devant soi. Des exemples de sons spatialisés peuvent être téléchargés à partir de l’appli, et il est aussi possible de récupérer des liens ou des fichiers provenant de notre sauvegarde de cloud (DropBox par exemple).

3d-sound-one-test-2

Une excellente immersion sonore …

A l’écoute, le 3D Sound One est un peu un animal schizophrène : l’effet « 3D » est d’autant plus impressionnant que le rendu sonore en lui même manque clairement de précision. Passons d’emblée à la bonne nouvelle : le Sound One propose un rendu spatialisé (ou surround) spectaculaire, pour peu que la source soit enregistrée en multicanal (Binaural, 5.1, 7.1 ou autre); le chuchotement des voix à votre oreille ou la porte qui claque sur votre gauche vous feront sursauter et croire qu’il y a vraiment quelqu’un d’autre dans la pièce. Si tout dépend de la qualité des sources bien sûr, force est de reconnaitre que l’innovation du Sound One n’est pas du domaine du gadget. Après quelques semaines d’utilisation presque quotidienne, on peine à revenir vers des sources sonores « à plat », et tout devient un peu plus fade. Sans surprise, on recommandera largement ce casque aux amateurs de jeux vidéos ou aux adeptes de casques de réalité virtuelle (Oculus ou Vive VR), des domaines pour lesquels il semble avoir été conçu à la base..

3d-sound-one-test-6

… pour un rendu qui manque parfois de précision

Malheureusement, et malgré ses deux haut-parleurs néodyme de 40 mm (fréquences comprises entre 20 Hz et 20 kHz), le rendu 3D et spatialisé n’égale pas le rendu sonore tout court (ou en fidélité sonore), qui s’avère imprécis et comme un peu « étouffé », ce qui se ressent très fortement lors de l’écoute de la B-O de Gravity ou l’effet bouillabaisse sonore ressort assez vite dès lors que les nappes de synthés jouent de concert. Alors c’est sûr, on est comme « présent » physiquement au milieu du flux sonore, mais ce flux sonore en lui-même n’est pas exempte de tout reproche. Si les voix sont malgré tout bien détaillées, il ne faut pas que celles-ci montent trop dans les aigus. Quant aux graves très graves, on n’évite pas un léger effet de bourdonnement. Qu’on ne s’y trompe pas : le 3D Sound One est un casque innovant par bien des aspects, mais son innovation n’est pas de celle qui satisfera beaucoup les audiophiles exigeants voire même les amateurs un peu éclairés de « qualité sonore ou musicale ». Mais pour ceux qui veulent avant tout de l’immersion, ressentir l’impression grisante d’être au milieu des protagonistes du film, du jeu ou du concert grâce à la seule magie de cette « géolocalisation sonore » ultra précise, alors le Sound One n’a sans doute pas d’égal aujourd’hui (tout au moins dans cette gamme de prix). On notera malgré tout, et c’est bien dommage, que le casque n’est pas compatible avec les codecs Dolby® Digital Plus (AC3 / E-AC3), DTS® et DTS-HD®, ce qui est tout de même un peu regrettable pour le visionnage de films (les pistes sonores en 5.1 ou 7.1 ne poseront pas de soucis néanmoins).

3d-sound-one-test

Conclusion : un casque pour la VR et les jeux, pas pour les audiophiles

3D Sound Labs a réussi son pari de proposer un casque qui immerge l’auditeur dans un flux sonore consistant et presque réel. Avec de bonnes sources multicanal, la séquence d’audition peut même devenir carrément grisante (les concerts live, rhaaaaaa…). Avec une telle innovation en poche, il est bien dommage de constater que la fidélité du rendu sonore mérite encore un peu de travail. Ce n’est pas une catastrophe non plus, mais à près de 300 euros, on était en droit de vouloir quelque chose d’un peu plus abouti. Le casque 3D Sound One vaut donc vraiment la peine (et son prix) si et seulement si la qualité et le niveau d »immersion » sont la principale motivation de l’utilisateur; dans le cas inverse, l’intérêt est beaucoup plus discutable. Encore un petit effort donc…

Le casque 3D Sound One est disponible sur Amazon au tarif de 223 euros 

A noter que si vous voulez continuer à profiter de votre casque Sennheiser (ou tout autre marque), le 3D Sound One Module vous permet d’obtenir les mêmes effets de spatialisation du son pour seulement 99 euros. 

3d-sound-one-module-headphones-2-5746edf5da5db

6/10

Design

7/10

Performances

8/10

Autonomie

7/10

Notre avis

- extrêmement confortable à l'usage 
- superbes effets spatialisés ou surround 
- finition solide 
- idéal pour les jeux ou la VR
- de l'innovation "made in France!"
Pour
Contre
- un rendu sonore pas toujours fidèle 
- paramétrage un peu complexe 
- le DTS pas pris en charge 
- un peu cher au vu du rendu sonore perfectible


Signaler une erreur dans le texte

Intéressant ? Partagez la news !
Restez connectés avec nous :-)

5 commentaires pour cet article :

  1. Il est bien pour un surround genre dans CS-GO ?

  2. La France ! Oh la France on a jamais été colonisé mais on est colonisé par nos passé, ‘MIF’ mais le nom est en USA .
    Pourquoi pas donnez un Français?

Laisser un commentaire





Quelques règles à respecter :
1. Restez dans le sujet de l'article
2. Respectez les autres lecteurs: pas de messages agressifs, vulgaires, haineux,…
3. Relisez-vous avant de soumettre un commentaire : pas de langage SMS, et vérifiez l'orthographe avant de valider (les navigateurs soulignent les fautes).
4. En cas d'erreur, faute d'orthographe, et/ou omission dans l'article , merci de nous contacter via la page Contact.

Nous nous réservons le droit de supprimer les commentaires qui ne respectent pas ces règles

Partenaires : iPhone - Culture Geek - iAddict - Meilleur vpn .net

© 2012-2016 i2CMedia Ltd. | A propos |