Tendances : iOS 10HololensiPhone 7Apple WatchWindows 10Comparateur Smartphone

[Test] Weebot : un gyropode solide, efficace et très maniable

L’hoverboard, ou plutôt le gyropode à deux roues, est particulèrement à la mode ces temps-ci; ce petit véhicule personnel original et basé sur le principe du Segway est devenu la coqueluche de la jeunesse chinoise (et d’ailleurs) et il ne se passe pas une semaine sans qu’un hoverboard soit impliqué dans un fait d’actualité : des voleurs en hoverboard, un prêtre en hoverboard, du porno en hoverboard, et même un groupe en hoverboard à l’Eurovision ! Tout y passe. A la rédaction de KultureGeek c’est devenu comme une évidence : il n’était pas question que l’on passe à côté de ce phénomène, et il fallait au moins se rendre compte par nous même ce que qui pouvait générer un tel engouement, ce alors que la technologie présentée n’est pas encore vraiment du même calibre que le véritable hoverboard utilisé par Marty Mc Fly dans Retour vers le Futur. Nous avons donc reçu pour test un Weebot, soit LA marque française  la plus réputée pour ce type d’appareil.  Et après une bonne semaine de test, nous pouvons maintenant l’affirmer sans ambages : le succès du hoverboard nous semble largement mérité; explications.

th_le_concept_skateboard_electrique_weebot_paris_large

Commençons par dissiper un malentendu : on parle souvent de hoverboard pour désigner les gyropodes de type Segway, et selon nous il s’agit clairement d’un abus de langage tant les sensations sont plutôt « physiques » lors de la phase « courte » d’apprentissage; et puis soyons honnêtes, l’engin ne nous a pas donné réellement l’impression de flotter au dessus du bitume. Même si la sensation de glisse est bien présente, il faut savoir raison garder; nous continuerons donc à parler de gyropode ou de Weebot dans la suite de ce test.

Weebot

Le Weebot fait le poids…dans tous les sens du terme

Premier constat en déballant le Weebot Classic Noir : ce gyropode est vraiment très lourd et avoisine les 10 kilos sur la balance ! C’est une surprise, pas forcément très bonne d’ailleurs puisque l’on se rend compte immédiatement que l’appareil ne pourra pas s' »intercaler » au quotidien avec d’autres systèmes de transports. Prendre le métro avec et devoir se le trimballer avec sa sacoche sur l’escalatator ou dans la rame, non merci. Le Weebot est plutôt fait pour la maison (c’est réellement très maniable) ou les séances de ballade (le long d’une promenade en bord de mer par exemple ou dans les allées d’un centre commercial). La contrepartie de ce poids élevé est une impression de réelle de solidité, qui s’est d’ailleurs vérifiée à l’usage; on n’hésite pas à se mettre debout sur l’engin sans craindre qu’il ne s’affaisse sous notre poids, et les multiples chocs occasionnés lors des premiers essais n’ont aucun impact sur le bon fonctionnement de l’appareil.

Weebot 2

Un apprentissage aisé

Si le coup de main (ou plutôt de pied) ne s’acquiert pas en 5 minutes, on en est finalement pas si loin. Il faut plusieurs heures pour apprendre à tenir en équilibre sur une SoloWheel, mais l’apprentissage est ici beaucoup plus rapide, même si les premiers instants sont comme prévus assez pathétiques : on avance au début par à-coups et à la vitesse d’escargot asthmatique, et l’on constate vite que tout se joue en fait au niveau des chevilles. Appuyer du pied d’un côté tout en relâchant de l’autres fait pivoter le Weebot comme une toupie, et il vaudra mieux débuter dans un endroit dégagé et si possible avec quelqu’un à ses côtés; l’objectif étant d’avoir l’air le plus cool possible en glissant sur le bitume, le plus dur sera en fait de passer de l’équilibre et du pilotage de base (assez facile) à la pleine maitrise de l’engin, comme par exemple réussir  tournoyer sur soi-même ou avancer accroupi (beaucoup plus difficile). Après à peine une heure de pratique, ma fille parvient tout de même à filer comme si la planche était une extension de ses pieds…et je me sens alors terriblement vieux.

Rapide mais moyennement autonome

Selon votre niveau de maitrise, il sera possible en théorie de filer jusqu’à la vitesse de 16 km/h (et ce pendant 20 km), mais dans les faits, il vaut mieux être prudent et réduire un peu la voilure; plus le Weebot ira vite, et plus vous serez proche du point où le système d’auto-équilibrage ne remplira plus parfaitement son office. Dis autrement, l’engin devient franchement casse-gueule à la vitesse maxi, surtout si le terrain n’est pas parfaitement plat (à 10-12 km/H, c’est parfait). L’autonomie a été mesurée à environ 1 heure et 10 minutes (pour 1h30 de recharge), ce qui est dans les clous des caractéristiques annoncées. Puisque l’on parle d’autonomie, il faut noter que la batterie du Weebot est de marque Samsung, un point qui devrait rassurer ceux qui pourraient être effrayés par la multiplication de faits divers concernant des gyropodes qui prennent feu; il s’agit dans ces derniers cas de matériels bas de gamme qui disposent bien souvent de batteries qui n’ont pas été homologuées et qui ne répondent pas aux normes européennes de sécurité. A noter aussi les LED bleues bien visibles qui permettent d’utiliser le Weebot la nuit (ce que nous ne conseillons pas hors des zones totalement piétonnes).

Weebot 1

Conclusion : un gyropode vite addictif !

Très simple d’utilisation, moins punitif que prévu à l’apprentissage et offrant de chouettes sensations de glisse après un peu de maitrise, le Weebot devient vite indispensable : on se prend à vouloir l’utiliser pour simplement naviguer d’une pièce à l’autre de la maison, ce qui n’est d’ailleurs pas très conseillé si l’on veut faire son heure hebdomadaire de marche (la santé c’est important). Cette « addiction » rapide au gyropode explique selon nous en grande partie le succès actuel de ces planches auto-équilibrées, même s’il vaudra mieux privilégier une « vraie » marque  comme Weebot plutôt que d’acheter des modèles à 200 euros (voire moins) beaucoup moins fiables. Fun, cool et donc vraiment recommandé…mais n’oubliez pas de faire du sport malgré tout !

Le Weebot est disponible sur le site du fabricant au tarif de 490 euros (le tarif habituel est de 650 euros; profitez-donc en vite !).

7/10

Design

8/10

Performances

7/10

Autonomie

8/10

Notre avis

- facile à prendre en main
- maniable 
- assez rapide 
- recharge rapide
- solide et très bien fini
Pour
Contre
- assez lourd 
- design quelconque 
- autonomie moyenne


Signaler une erreur dans le texte

Intéressant ? Partagez la news !
Restez connectés avec nous :-)

Un commentaire pour cet article :

  1. Bien jouer les gars les led a l’arrière… C’est censée être devant si jamais pour éclairer les obstacles si on les voit pas la nuit

Laisser un commentaire





Quelques règles à respecter :
1. Restez dans le sujet de l'article
2. Respectez les autres lecteurs: pas de messages agressifs, vulgaires, haineux,…
3. Relisez-vous avant de soumettre un commentaire : pas de langage SMS, et vérifiez l'orthographe avant de valider (les navigateurs soulignent les fautes).
4. En cas d'erreur, faute d'orthographe, et/ou omission dans l'article , merci de nous contacter via la page Contact.

Nous nous réservons le droit de supprimer les commentaires qui ne respectent pas ces règles

Partenaires : iPhone - Culture Geek - iAddict - Meilleur vpn .net

© 2012-2016 i2CMedia Ltd. | A propos |