Tendances :iOS 11iPhone 8Apple WatchSamsung Galaxy S8Comparateur Smartphone
Vous êtes ici : KultureGeek Science Mauvaise nouvelle, les Geckos de l’espace sont arrivés congelés sur Terre

Mauvaise nouvelle, les Geckos de l’espace sont arrivés congelés sur Terre

Nous vous en parlions dès la fin du mois de juillet. Cinq petits Geckos envoyés en orbite à bord d’une sonde « biologique » russe s’étaient mis à dériver alors que la capsule était devenue incontrôlable. Après bien des tentatives et des appels à l’aide de l’ensemble de la communauté internationale des bloggeurs, le centre spatial de Russie était parvenu à renouer contact avec l’engin spatial, confirmant au passage que tout se passait bien pour les petits lézards placés à bord dans le cadre d’une étude sur la reproduction.

Geckos espace 1

Encore confiants dans l’avenir et dans leur mission…

Alors que tout semblait se dérouler à nouveau comme prévu, et tandis que les geckos s’envoyaient en l’air au sens propre comme au sens figuré, un drame se tramait sournoisement dans les circuits un brin rouillés de la capsule. Le système de réchauffement de la cabine qui devait maintenir l’habitacle à bonne température tomba brutalement en panne. Lorsque Foton-M4 redescendit sur Terre au bout de 44 jours (au lieu des 62 jours prévus initialement), les 5 petits Geckos étaient morts, congelés et quasiment momifiés par l’emprise de la glace.

Etrangement, les champignons qui se trouvaient eux aussi à bord ainsi que quelques insectes résistèrent aux très basses températures. Plus sérieusement, rappelons que les animaux ont participé activement à la conquête spatiale dans son ensemble : des premiers essais de lancements spatiaux qui furent fatals à la chienne Laika en 1957, en passant par la chatte Félicette qui retourna sur terre, vivante, après 15 minutes passée en orbite, les exemples sont nombreux. Ces oubliés de la conquête spatiale ont pourtant du surmonter leur peur (pour ne pas dire leur terreur, imaginez un chat dans une fusée au décollage), et leur solitude une fois la haut (pour ne pas parler de sentiment d’abandon total, ne sachant pas eux, s’ils allaient jamais revenir). Un seul impétrant n’a pas joué le jeu : Félix le chat, qui après quelques entrainements s’était enfui sans demander son reste (il fut remplacé par Félicette). Nos petits Geckos auraient été bien inspirés de faire pareil..

Sourcegeek


Signaler une erreur dans le texte

Intéressant ? Partagez la news !

3 commentaires pour cet article :

  1. Une coquille dans le titre, je vous laisse deviner où, ça pique les yeux ! *.*

    • Frederic L.

      Etes-vous bien sur ? Je ne vois rien qui pique les yeux au contraire : les accords me semblent bon, l’orthographe aussi…franchement je ne vois pas. Mais peut-être suis-je mal réveillé ? Eclairez moi…

      • Arf…, Il ne faut pas prendre les enfants du bon dieu pour des canards sauvages ! Google cache laisse des traces ;)

Laisser un commentaire





Quelques règles à respecter :
1. Restez dans le sujet de l'article
2. Respectez les autres lecteurs: pas de messages agressifs, vulgaires, haineux,…
3. Relisez-vous avant de soumettre un commentaire : pas de langage SMS, et vérifiez l'orthographe avant de valider (les navigateurs soulignent les fautes).
4. En cas d'erreur, faute d'orthographe, et/ou omission dans l'article , merci de nous contacter via la page Contact.

Nous nous réservons le droit de supprimer les commentaires qui ne respectent pas ces règles

Partenaires : iPhone - Culture Geek - iAddict

© 2012-2017 i2CMedia Ltd. | A propos |