Tendances :iOS 11iPhone 8Apple WatchSamsung Galaxy S8Comparateur Smartphone
Vous êtes ici : KultureGeek Hors-Sujet Apprentissage du code à l’école : le projet pourrait ne pas être prêt pour septembre

Apprentissage du code à l’école : le projet pourrait ne pas être prêt pour septembre

Le 13 juillet dernier, le ministre de l’Education Benoît Hamon a annoncé que les enfants pourraient apprendre à coder dès l’école primaire à partir de la rentrée 2014. L’annonce n’était pas attendue, d’où l’étonnement de certains. Il a déjà annoncé qu’un appel à manifestation d’intérêt (AMI) avait été lancé le 19 juin dernier afin d’attirer le maximum d’associations. En attendant, le programme pourrait ne pas être prêt d’ici septembre. C’est que présume Claude Falguière, co-leader de Devoxx4Kids, une organisation internationale qui propose d’apprendre le code aux plus jeunes.

Enfants-Ordinateur-Ecole
À la question de savoir si Benoît Hamon pourra effectivement favoriser l’apprentissage du code en primaire dès la rentrée, la consultante en informatique répond « Cela me paraît malheureusement impossible ». Elle affirme ne pas voir « comment les mairies vont avoir le temps de se retourner d’ici septembre » suite à l’annonce faite à la mi-juillet. « Seuls les ateliers de code déjà prévus pourront effectivement se dérouler à cette date. Mais cela pose d’autres problèmes d’organisation. Le ministre envisage de s’appuyer d’abord sur les associations existantes. Or, ce sont de petites structures animées par un nombre limité d’intervenants bénévoles et donc pas forcément disponibles pour intervenir en semaine et en journée quand ils ont un métier à côté ».

Ce point est en effet important, les écoles primaires comptent beaucoup d’élèves. Qui plus est, les classes tournent autour de 25 à 30 enfants en moyenne. Autant dire que l’apprentissage du code va être difficile avec tant de monde. « Nous chez Devoxx4Kids, par exemple, nous accueillons de petits groupes d’enfants et adaptons chaque fois le contenu de nos ateliers à notre public. Difficile de faire la même chose avec un intervenant pour 25 élèves, comme c’est le cas pour d’autres disciplines actuellement dans les centres de loisir » rajoute Claude Falguière.

Pour l’instant, le gouvernement et le ministre de l’Education Benoît Hamon semblent prêts. Reste à voir si tout se déroulera comme prévu… ou s’il faudra plutôt viser la rentrée de l’année prochaine pour avoir un programme complètement prêt.



Signaler une erreur dans le texte

Intéressant ? Partagez la news !

Laisser un commentaire





Quelques règles à respecter :
1. Restez dans le sujet de l'article
2. Respectez les autres lecteurs: pas de messages agressifs, vulgaires, haineux,…
3. Relisez-vous avant de soumettre un commentaire : pas de langage SMS, et vérifiez l'orthographe avant de valider (les navigateurs soulignent les fautes).
4. En cas d'erreur, faute d'orthographe, et/ou omission dans l'article , merci de nous contacter via la page Contact.

Nous nous réservons le droit de supprimer les commentaires qui ne respectent pas ces règles

Partenaires : iPhone - Culture Geek - iAddict

© 2012-2017 i2CMedia Ltd. | A propos |