Tendances :iOS 11iPhone 8Apple WatchSamsung Galaxy S8Comparateur Smartphone
Vous êtes ici : KultureGeek Apps Mobiles et Tablettes Des chercheurs trouvent le moyen de transformer un simple Nokia N9 en générateur quantique de nombres aléatoires

Des chercheurs trouvent le moyen de transformer un simple Nokia N9 en générateur quantique de nombres aléatoires

La sécurité des données personnelles, surtout depuis l’affaire Snowden, concerne l’ensemble des personnes soucieuses de garantir un minimum de vie privée et/ou de confidentialité dans un contexte où celles-ci sont considérées par défaut comme pouvant être observables ou analysables, que ce soit pour alimenter des statistiques pour la publicité, pour récupérer les informations sensibles d’un concurrent commercial, ou pour rencarder des autorités de police ou de justice désireuses d’avancer plus vite dans une affaire.

Un groupe de chercheurs de l’Université de Genève vient peut-être de trouver une parade à cette surveillance généralisée de tous par quelques-uns, en mettant au point un générateur quantique de nombres aléatoires. Mais d’abord, qu’est-ce qu’un générateur de nombres aléatoires, et à quoi ça sert ?
Un générateur de nombre aléatoire, comme son nom l’indique, produit des nombres dont la séquence ne peut être prédite par avance, enfin, jusqu’à un certain point. Ces outils logiciels permettent surtout de créer des clefs de cryptage que seuls le transmetteur et le récepteur du message peuvent décoder. Le problème de ces clefs, comme nous l’avons dit, est qu’elles ne sont pas si aléatoires que cela; et donc pas si « secure » que cela.

Générateur-quantique de nombre

Pour pallier à cette faille, des générateurs quantiques ont été créés, qui produisent des résultats cette fois parfaitement aléatoires puisqu’entièrement basés sur le nombre de photons émis par une source lumineuse. Le comportement des photons étant régis par la physique quantique, il n’y a aucun moyen de prédire le nombre de photons produits à une instant T et le nombre de photons produits à un instant T+1. Les nombres issus de telles machines quantiques sont donc eux aussi totalement et irrémédiablement imprévisibles : les hackers sont coincés, peuvent mettre autant d’ordinateurs reliés en réseaux pour générer le plus vite possible toutes les combinaisons les plus probables, cela ne sert plus à rien puisqu’il n’y a plus, par définition, de combinaisons « probables ».

..bon, et maintenant je vais te présenter sa fonction "générateur quantique de nombres".

..bon, et maintenant je vais te présenter sa fonction « générateur quantique de nombres ».

Ce qui est encore plus fort, c’est que ce générateur a été conçu à partir d’un simple…Nokia N9. Le capteur de l’APN de ce smartphone serait déjà assez sensible pour permettre la mise au point du procédé de génération de nombres; en clair, les variations du nombre de photons pourraient être détectées. Encore mieux, ces nombres pourraient être générés à la fréquence de 1 Mégabits par seconde, soit bien assez pour permettre l’envoi de mails cryptés. En fait les applications pratiques de ce type de sécurité de haut niveau pourraient concerner les appels téléphoniques, les cartes bancaires, etc…A moins qu’une entreprise ne mette la main sur le procédé à grands coups de millions, et ne le brevète.



Signaler une erreur dans le texte

Intéressant ? Partagez la news !

Laisser un commentaire





Quelques règles à respecter :
1. Restez dans le sujet de l'article
2. Respectez les autres lecteurs: pas de messages agressifs, vulgaires, haineux,…
3. Relisez-vous avant de soumettre un commentaire : pas de langage SMS, et vérifiez l'orthographe avant de valider (les navigateurs soulignent les fautes).
4. En cas d'erreur, faute d'orthographe, et/ou omission dans l'article , merci de nous contacter via la page Contact.

Nous nous réservons le droit de supprimer les commentaires qui ne respectent pas ces règles

Partenaires : iPhone - Culture Geek - iAddict

© 2012-2017 i2CMedia Ltd. | A propos |