Tendances :iOS 12iPhone XSApple WatchSamsung Galaxy S9Android 9.0 P
Vous êtes ici : KultureGeek Science Des chercheurs mettent au point une peau électronique « sensible » à la douleur

Des chercheurs mettent au point une peau électronique « sensible » à la douleur

Les robots n’auront certainement pas besoin de « ressentir physiquement » la douleur, hormis peut-être les androïdes humanoïdes hyper-réalistes. Mais une peau artificielle capable de recréer des sensations de douleurs, cela pourrait devenir absolument vital pour des personnes atteintes de handicaps (perte de certains membres par exemple), et qui demain n’auront pas à subir les limitations des prothèses actuelles. Un groupe de chercheurs et d’ingénieurs de l’université américaine Johns Hopkins a réussi à mettre au point une peau électronique capable de relayer des « niveaux » de pression ainsi que d’autres informations tactiles jusqu’aux terminaisons nerveuses de l’avant bras (ou de la cuisse, selon la prothèse envisagée). La première couche en surface est composée de nocicepteurs qui « ressentent » la douleur tandis que la seconde couche de mécanorécepteurs informe sur le niveau de pression (il n’y a pas encore de sous-couche pour analyser la température).

Cette peau électronique baptisée e-dermis pourrait donc potentiellement transmettre la sensation de douleur, une « information » qui n’est pas optionnelle dans la mesure où elle avertit aussi de certains types de dangers physiques (brûlure, pression intense, objet coupant etc.). Les prothèses du futur seront donc sans doute très proches des véritables membres, mais l’on peut supposer – société de consommation oblige – que le choix d’une peau artificielle « sensible » restera au choix de l’utilisateur…



Signaler une erreur dans le texte

Intéressant ? Partagez la news !

Un commentaire pour cet article :

  1. Je pense que ça sera aussi très utile aux robots.D’une manière ou d’une autre, ils devront avoir ce genre de retours d’information indiquant que leur structure est en danger dans une situation précise. Ils pourront alors stopper leur action sauf si cela met en danger la vie d’un humain ( coucou les les lois d’Asimov ).

    Sans cela, ces machines seraient tout le temps en réparation ou pire.

Laisser un commentaire





Quelques règles à respecter :
1. Restez dans le sujet de l'article
2. Respectez les autres lecteurs: pas de messages agressifs, vulgaires, haineux,…
3. Relisez-vous avant de soumettre un commentaire : pas de langage SMS, et vérifiez l'orthographe avant de valider (les navigateurs soulignent les fautes).
4. En cas d'erreur, faute d'orthographe, et/ou omission dans l'article , merci de nous contacter via la page Contact.

Nous nous réservons le droit de supprimer les commentaires qui ne respectent pas ces règles

Partenaires : iPhone - Culture Geek - iAddict

© 2012-2017 i2CMedia Ltd. | A propos | Confidentialité |