Tendances :iOS 11iPhone 8Apple WatchSamsung Galaxy S8Comparateur Smartphone
Vous êtes ici : KultureGeek Internet AlphaBay, le plus gros marché en ligne du Dark Web, a été fermé par les autorités de trois pays

AlphaBay, le plus gros marché en ligne du Dark Web, a été fermé par les autorités de trois pays

Le Dark Web n’est pas obligatoirement connu du grand public, mais cet espace permet d’accéder à certains sites qui n’existent pas sur le Web « classique ». L’un d’entre eux s’appelle AlphaBay… ou plutôt s’appelait. En effet, il a été fermé et des détails ont été publiés à ce sujet par le Wall Street Journal.

AlphaBay était un site où il était possible d’acheter tout et n’importe quoi. Il pouvait s’agir de comptes (Netflix, Spotify, etc) piratés pour quelques centimes seulement, des cartes bancaires, des armes, des stupéfiants et plus encore. Toutes les transactions étaient payées en Bitcoins pour éviter de se faire repérer. Mais les autorités des États-Unis, du Canada et de la Thaïlande ont regroupé leurs forces pour mettre un terme à AlphaBay.

Alexandre Cazes, un Canadien, a été arrêté par les forces de l’ordre, il est accusé d’être l’un des responsables d’AlphaBay. Il a été mis en prison et s’est suicidé cette semaine dans sa cellule en se pendant. Il avait été arrêté en Thaïlande et devait être extradé aux États-Unis pour être jugé. De leur côté, les forces de l’ordre canadiennes ont obtenu un mandat pour fouiller une résidence située dans la ville de Trois-Rivières au Québec.

AlphaBay a vu le jour en 2014 et était le plus gros marché en ligne du Dark Web. Les ventes journalières représentaient entre 600 000 et 800 000 dollars, ce qui permettait aux administrateurs de toucher des millions de dollars chaque année.



Signaler une erreur dans le texte

Intéressant ? Partagez la news !

Un commentaire pour cet article :

  1. 2014*

    Pas 2004

Laisser un commentaire





Quelques règles à respecter :
1. Restez dans le sujet de l'article
2. Respectez les autres lecteurs: pas de messages agressifs, vulgaires, haineux,…
3. Relisez-vous avant de soumettre un commentaire : pas de langage SMS, et vérifiez l'orthographe avant de valider (les navigateurs soulignent les fautes).
4. En cas d'erreur, faute d'orthographe, et/ou omission dans l'article , merci de nous contacter via la page Contact.

Nous nous réservons le droit de supprimer les commentaires qui ne respectent pas ces règles

Partenaires : iPhone - Culture Geek - iAddict

© 2012-2017 i2CMedia Ltd. | A propos |