Tendances :iOS 11iPhone 8Apple WatchSamsung Galaxy S8Comparateur Smartphone
Vous êtes ici : KultureGeek Science Un appareil contrôlé par la pensée aide les survivants d’AVC à combattre la paralysie

Un appareil contrôlé par la pensée aide les survivants d’AVC à combattre la paralysie

Avec, en France, près de 150 000 victimes par an et trois quarts d’entre elles gardant des séquelles à vie, l’accident vasculaire cérébral est un fléau qui peut frapper n’importe qui, peu importe l’âge. Parmi les séquelles les plus communes, on retrouve des troubles moteurs sévères, voire des paralysies sur toute une moitié du corps.

Les patients peuvent espérer, dans le meilleur des cas, regagner un maigre contrôle sur les parties perdues après des mois et des mois de rééducation. C’est pour pallier à ce problème qu’une équipe de scientifiques de la Washington University School of Medecine de Saint Louis a commencé à travailler sur un appareillage bionique capable d’aider les patients à accélérer la rééducation de façon considérable. Basé sur la lecture et l’interprétation des signaux électriques envoyés par le cerveau, le Ipsihand de son petit nom, agit comme le chaînon manquant qui permet de transmettre le signal nerveux de la zone cérébrale correspondant aux mouvements jusqu’au gantelet bionique, qui effectuera les mouvements décidés par l’utilisateur.

Pour l’instant, ce système ne permet que des mouvements « basiques », fermer ou ouvrir la main, bouger quelques doigts et surtout se servir du pouce opposable si important. Mais c’est déjà un très bon signe et un progrès énorme, pour la science comme pour les patients qui récupèrent ainsi le contrôle de leur corps petit à petit. Dans le panel de 13 patients paralysés choisis pour tester la machine, 3 ont abandonné à cause de raisons diverses, tandis que les 10 autres ont pu pendant 12 semaines.

Le test consistait à évaluer une première fois, pour placer une valeur étalon, leurs capacités moteur en les notant sur une échelle de 0 à 57, en réitérant la mesure toutes les deux semaines. Après 12 semaines, ils ont enregistré un progrès moyen de 6.2 points, ce qui est un net progrès par rapport à la rééducation traditionnelle. Petit point intéressant et technique, les progrès enregistrés ne découlent pas des habitudes prises par l’utilisateur, mais bien par l’amélioration de la technologie qui permet à la machine d’interpréter les signaux cérébraux.

La technologie, bien qu’étant à peine plus qu’un prototype, a déjà prouvé son efficacité dans le cadre de la rééducation, ce qui laisse rêveur quant à ce que l’avenir réserve dans ce domaine.

SourceWUSTL


Signaler une erreur dans le texte

Intéressant ? Partagez la news !

Laisser un commentaire





Quelques règles à respecter :
1. Restez dans le sujet de l'article
2. Respectez les autres lecteurs: pas de messages agressifs, vulgaires, haineux,…
3. Relisez-vous avant de soumettre un commentaire : pas de langage SMS, et vérifiez l'orthographe avant de valider (les navigateurs soulignent les fautes).
4. En cas d'erreur, faute d'orthographe, et/ou omission dans l'article , merci de nous contacter via la page Contact.

Nous nous réservons le droit de supprimer les commentaires qui ne respectent pas ces règles

Partenaires : iPhone - Culture Geek - iAddict

© 2012-2017 i2CMedia Ltd. | A propos |