Tendances : 5GiPhone 12Xbox Series XPlayStation 5Android 11Comparateur de prix
Vous êtes ici : KultureGeek Science La NASA autorise des particuliers à reprendre le contrôle d’une ancienne sonde spatiale

La NASA autorise des particuliers à reprendre le contrôle d’une ancienne sonde spatiale

L’Amérique a mis un frein aux dépenses somptuaires de son agence spatiale. Depuis la grande crise de 2008, le budget de la Nasa a été limité aux missions déjà en cours et aux projets permettant d’avancer selon la technique dite des « petits pas », finançant un robot ultra-sophistiqué, des combinaisons re-dessinées ou bien encore mettant au point de nouveaux engins pour un hypothétique voyage vers Mars. En fait, les ressources sont maintenant tellement contrôlées que la NASA en est parfois réduite à déléguer au secteur privé voire à des regroupement de particuliers ce qui relève par exemple de la maintenance de certains satellites ou sondes laissés à l’abandon, en pleine dérive spatiale.

C’est ainsi qu’on apprend qu’une campagne de financement participatif a déjà permis de recueillir 125 000 dollars de fonds pour remettre en route l’ancienne sonde solaire Explorer 3 (ISEE-3) lancée en 1978, avec la bénédiction express de la NASA qui se contentera cette fois d’observer les opérations. Les sondes Explorer constituent une étape importante de l’histoire spatiale et sont sans doute encore aujourd’hui les sondes les plus célèbres dans le monde, que même un complet béotien en astronomie pourrait citer; l’enjeu est donc à la fois pratique et écolo-spatio-responsable (la plupart des déchets spatiaux pourraient encore être utilisés si l’on s’en donnait les moyens), mais aussi symbolique.

Explorer 3

Le projet « Explorer 3 » n’est pas encore totalement financé et reste encore assez  loin de la réalisation effective; le plus dur sera la mise au point technique des moyens de re-contrôler à distance , de la terre, une sonde  en totale dérive et dont on ne sait même pas si elle est encore en bon état de marche. La Nasa aurait apporté toute sa documentation technique à l’équipe de passionnés, histoire de donner toutes ces chances à la remise en orbite de ce qui reste l’une des plus vieilles sondes spatiales.

Quels que soient les résultats de ce projet un peu fou, son envergure et le fait qu’il soit mené par de purs passionnés (très) qualifiés illustrent le niveau de connaissances et de compétences acquises par certains groupes qui n’ont plus d’amateurs que le nom.



Signaler une erreur dans le texte

Intéressant ? Partagez la news !
Restez connectés avec nous :-)

Désolé, les commentaires sont fermés. Si vous avez une question à poser, le forum est grand ouvert

Partenaires : iPhone - Culture Geek - iAddict

© 2012-2020 i2CMedia Ltd | A propos | Confidentialité |