Tendances : 5GiPhone 12Xbox Series XPlayStation 5Android 11Comparateur de prix
Vous êtes ici : KultureGeek Hors-Sujet Le FBI arrête le leader d’un groupe néo-Nazi accusé de « swatting »

Le FBI arrête le leader d’un groupe néo-Nazi accusé de « swatting »

Malgré le chiffrement et l’anonymat relatif de certains réseaux sociaux, les campagnes de Swat ne sont pas sans dangers pour leurs instigateurs. Le FBI vient d’arrêter un certain John Cameron Denton, fondateur et leader du groupe néo-Nazi ultraviolent Atomwaffen Division. Les autorités américaines accusent le cyber-activiste d’avoir mené une campagne de swatting  à l’encontre d’une université, d’une église, et d’autres « cibles » encore.

Swatting 600x360

Rappelons ici que le swatting est un canular sinistre qui consiste à faire intervenir les SWAT, les unités de la police d’intervention aux Etats-Unis, chez quelqu’un qui n’a rien commis de mal. Très souvent, l’opération de Swatting prend pour cible une personne qui joue ou chat en streaming live, ce qui permet d’ « immortaliser » en vidéo l’intervention des forces de l’ordre. Dans certains cas, heureusement très rares, le swatting a même abouti à la mort par balles de la personne interpellée par erreur.

Deux membres du groupe néo-nazi ont déjà été arrêtés dans cette sombre affaire, tandis qu’un troisième membre coopère activement depuis plusieurs mois avec la police (ce dernier bénéficie d’une certaine immunité, à commencer par la garantie de l’anonymat). Deux autres leaders du groupe seraient des citoyens américains vivant hors des Etats-Unis. D’après les premiers éléments de l’enquête, Denton aurait agi par « frustration », afin de protester contre le traitement médiatique des groupes néo-nazis. John Cameron Denton risque jusqu’à 5 ans de prison.



Signaler une erreur dans le texte

Intéressant ? Partagez la news !
Restez connectés avec nous :-)

Laisser un commentaire





Quelques règles à respecter :
1. Restez dans le sujet de l'article
2. Respectez les autres lecteurs: pas de messages agressifs, vulgaires, haineux,…
3. Relisez-vous avant de soumettre un commentaire : pas de langage SMS, et vérifiez l'orthographe avant de valider (les navigateurs soulignent les fautes).
4. En cas d'erreur, faute d'orthographe, et/ou omission dans l'article , merci de nous contacter via la page Contact.

Nous nous réservons le droit de supprimer les commentaires qui ne respectent pas ces règles

Partenaires : iPhone - Culture Geek - iAddict

© 2012-2020 i2CMedia Ltd | A propos | Confidentialité |