Tendances : iOS 13iPhone 11Apple WatchSamsung Galaxy S11Android 10.0 Q
Vous êtes ici : KultureGeek Hors-Sujet Trottinettes, hoverboards et autres EDPM rentrent au code de la route : tout ce qu’il faut savoir

Trottinettes, hoverboards et autres EDPM rentrent au code de la route : tout ce qu’il faut savoir

Cette fois, c’est la bonne : le décret n°2019-1082 fait rentrer les EPDM (engins de déplacement personnel motorisés) au code de la route ! Les trottinettes électriques, hoverboards et autres petits EDPM à moteur son désormais considérés comme des véhicules comme les autres… ou presque ! La nouvelle réglementation est appliquée depuis le 26 octobre, et comme « nul n’est censé ignorer la loi », il vaut mieux connaitre les grandes principes. Voici donc un petit passage en revue des principaux points à retenir (et surtout à suivre) :

– Les EDPM sont définitivement interdit de trottoirs. Même à Paris où le trafic est hyper dense, ou dans les villes en pénuries de pistes cyclables, il ne sera donc pas possible de rouler avec son hoverboard sur le trottoir sans risquer une amende de 135 euros. Petite satisfaction, il sera possible de laisser son EDPM à l’arrêt sur le trottoir dans la mesure où ce dernier ne gêne pas le passage des piétons. A noter toutefois que les EDPM pourront emprunter les zones piétonnes aménagées. En dehors des agglomérations, la libre circulation des EDPM sur les nationales dépendra du bon vouloir des maires (en cas d’absence de piste cyclable).

– La vitesse maximale des EDPM est limitée à 25 km/h. Au delà, une contravention de 1500 euros viendra faire un gros trou dans votre portefeuille.

– Vous étiez habitué à rouler en Trottinette jusqu’à votre boulot tout en écoutant le dernier Muse au casque ? C’est désormais interdit. En outre, l’équipement rétroréfléchissant devient obligatoire de nuit (logique), et l’on ne pourra pas se mettre à deux sur le même EDPM. Quant au casque, il est obligatoire hors agglo ou pour les enfants entre 8 et 12 ans, mais reste seulement « conseillé » en ville (pour les adultes).

– Enfin, quel que soit votre EDPM, du plus compact au plus large, ce dernier devra disposer de freins, d’éclairages avant et arrière, de catadioptres et d’un avertisseur sonore. Si avec toutes ces contraintes règles les français ne continuent pas à  privilégier massivement la « bagnole », c’est vraiment à désespérer (ironie bien sûr).



Signaler une erreur dans le texte

Intéressant ? Partagez la news !
Restez connectés avec nous :-)

6 commentaires pour cet article :

  1. Et en effet je resterais en bagnole.

  2. Ça va être le bordel sur la route en plus des scooters et de tout le reste !

  3. J’imagine bien les hoverboards avec des phares des feux et un sonnette ça va être sympa les nouvelles formes de tunning 😂

  4. Ouf les longboards électriques ne sont pas concernés

  5. Bien sûr que les longboard sont inclus dans les EDPM !!

Laisser un commentaire





Quelques règles à respecter :
1. Restez dans le sujet de l'article
2. Respectez les autres lecteurs: pas de messages agressifs, vulgaires, haineux,…
3. Relisez-vous avant de soumettre un commentaire : pas de langage SMS, et vérifiez l'orthographe avant de valider (les navigateurs soulignent les fautes).
4. En cas d'erreur, faute d'orthographe, et/ou omission dans l'article , merci de nous contacter via la page Contact.

Nous nous réservons le droit de supprimer les commentaires qui ne respectent pas ces règles

Partenaires : iPhone - Culture Geek - iAddict

© 2012-2019 i2CMedia Ltd | A propos | Confidentialité |