Tendances :iOS 11iPhone 8Apple WatchSamsung Galaxy S8Comparateur Smartphone
Vous êtes ici : KultureGeek Hors-Sujet La moitié des monnaies virtuelles de 2017 ont disparu

La moitié des monnaies virtuelles de 2017 ont disparu

2017 a été une année historique pour les monnaies virtuelles. Après l’explosion du Bitcoin, qui avait atteint des valeurs records, un grand nombre d’entreprises avait cru judicieux de se lancer dans l’aventure des cryptomonnaies. Et si beaucoup des offres initiales de lancement de ces monnaies avaient l’air pour le moins louche, on vient d’en avoir la confirmation. Une étude menée par Bitcoin.com sur ces nombreux lancements suivis par Tokendata vient d’être publiée, et avance que ce sont pas moins de 46% de ces 902 nouveaux jetons qui ont déjà échoué. Sur ces 46%, 142 n’ont jamais obtenu assez de financement pour se lancer concrètement, tandis que 276 ont simplement disparu, ou se sont avérés être des escroqueries plus ou moins réussies.

Et en pratique, le nombre d’échecs pourrait être bien plus haut. 113 ont arrêté de poster sur les réseaux sociaux (ce qui est un signe majeur dans le secteur), et bien d’autres ont tellement peu d’utilisateurs que leur futur semble compromis. Au final, rares sont les monnaies virtuelles qui ont réussi à passer le cap des 10 millions de dollars levés. La plupart des échecs (hors escroqueries) trouvent une cause commune : ils étaient dédiés à un marché de niche, comme les dentistes ou le transport de fret par camion, et n’auraient donc pas pu toucher le grand public. D’autres n’étaient que des copies de modèles déjà existants, il n’était donc pas intéressant d’investir dedans alors que les originaux s’en sortaient déjà très bien.



Signaler une erreur dans le texte

Intéressant ? Partagez la news !

Laisser un commentaire





Quelques règles à respecter :
1. Restez dans le sujet de l'article
2. Respectez les autres lecteurs: pas de messages agressifs, vulgaires, haineux,…
3. Relisez-vous avant de soumettre un commentaire : pas de langage SMS, et vérifiez l'orthographe avant de valider (les navigateurs soulignent les fautes).
4. En cas d'erreur, faute d'orthographe, et/ou omission dans l'article , merci de nous contacter via la page Contact.

Nous nous réservons le droit de supprimer les commentaires qui ne respectent pas ces règles

Partenaires : iPhone - Culture Geek - iAddict

© 2012-2017 i2CMedia Ltd. | A propos |