Tendances :iOS 12iPhone XSApple WatchSamsung Galaxy S9Android 9.0 P
Vous êtes ici : KultureGeek Science La fiction rassurante du dimanche : et si la Terre était aspirée dans un trou noir ?

La fiction rassurante du dimanche : et si la Terre était aspirée dans un trou noir ?

Depuis l’apparition même de la notion de trou noir, l’idée n’a jamais cessé de nourrir l’inconscient collectif. Films, littérature, jeux vidéo ou musique, le trou noir est omniprésent dans notre culture, et suscite un mélange bien étrange de fascination, de terreur et de curiosité, chez la communauté scientifique comme pour le grand public. Avec les progrès de l’étude des ondes gravitationnelles, les chercheurs se tournent à nouveau vers cet objet encore relativement inconnu pour nous et pondent des théories toujours plus folles, et pourtant crédibles. En l’occurrence, c’est Kevin Pimblett, professeur de physique de l’Université de Hull, au Royaume-Uni, qui a livré trois des théories dominantes répondant à la question : « et si la Terre était aspirée par un trou noir? »

  • La « Spaghettification« . J’espère que vous saurez me pardonner cet italo-anglicisme. Ce processus est assez simple : à cause de la gravité grandement modifiée à proximité d’un trou noir, les parties de nos corps les plus proches du trou noir s’étireraient, à la façon de spaghettis. Spoiler alert : le corps humain n’est pas spécialement conçu pour résister à ce genre d’opérations pour le moins extrêmes.
  • La grillade par radiation : Quand un trou noir se « nourrit » de matière, il peut générer une quantité massive de radiations, ce qui est une des causes supposée de la brillance des quasars. Si nous sommes assez proches pour être « spaghettifiés », nous allons griller sous ces radiations bien avant de ressentir le moindre étirement. Soyez donc rassurés.
  • La transformation en hologramme : Sans doute l’idée la plus folle du lot, mais aussi celle qui nous arrangerait le plus, il s’agit de celle de l’hologramme. Proposée par le Docteur Samir Mathur de l’Université d’Etat de l’Ohio, cette idée s’appuie sur une théorie à contre courant, à savoir que le contact avec un trou noir ne détruirait pas la matière. Il créerait plutôt une copie imparfaite mais assez bien faite pour nous berner, puisqu’il devient du coup envisageable que ça nous soit arrivé sans même que nous nous en rendions compte. Non seulement cette théorie rend possible l’idée que l’univers est un hologramme, mais elle propose aussi l’existence d’une autre dimension, la quatrième ou plus (que nous ne pouvons évidemment pas percevoir), qui contiendrait la description des objets que nous connaissons en trois dimensions.

 

Sourcedailymail


Signaler une erreur dans le texte

Intéressant ? Partagez la news !

Laisser un commentaire





Quelques règles à respecter :
1. Restez dans le sujet de l'article
2. Respectez les autres lecteurs: pas de messages agressifs, vulgaires, haineux,…
3. Relisez-vous avant de soumettre un commentaire : pas de langage SMS, et vérifiez l'orthographe avant de valider (les navigateurs soulignent les fautes).
4. En cas d'erreur, faute d'orthographe, et/ou omission dans l'article , merci de nous contacter via la page Contact.

Nous nous réservons le droit de supprimer les commentaires qui ne respectent pas ces règles

Partenaires : iPhone - Culture Geek - iAddict

© 2012-2017 i2CMedia Ltd. | A propos | Confidentialité |