Tendances : 5GiPhone 12Xbox Series XPlayStation 5Android 11Comparateur de prix
Vous êtes ici : KultureGeek Internet Au Canada, les délinquants sexuels n’ont plus le droit d’accéder à Internet

Au Canada, les délinquants sexuels n’ont plus le droit d’accéder à Internet

Les délinquants sexuels utilisent souvent Internet pour préparer leur coup et repérer les personnes sur lesquelles ils vont s’attaquer. La Cour suprême du Canada a décidé d’empêcher que les délinquants recommencent et a pris une décision.

Internet Monde Entier

« Internet est de plus en plus utilisé pour commettre des infractions sexuelles contre des jeunes et (…) les délinquants sexuels qui s’en prennent à des enfants sont plus susceptibles de récidiver que les autres délinquants sexuels » a indiqué la magistrate Andromache Karakatsanis dans un jugement d’une centaine de pages, rapporté par l’AFP.

Ce texte fait le lien avec un homme qui a été accusé à neuf ans de prison il y a trois ans parce qu’il avait abusé de sa fille entre 2008 et 2011. En plus de la prison, il n’avait pas le droit d’accéder à Internet. La Cour a donc autorisé l’application de l’article de loi pour empêcher l’accès à Internet à tout nouveau délinquant sexuel. Pour l’instant, l’interdiction peut être appliquée à toute personne ayant été déclarée coupable d’une infraction sexuelle à l’égard d’un mineur avant 2012.

Il est possible que d’autres pays s’en inspirent à l’avenir. Aucun d’entre eux n’a réagi pour l’instant.



Signaler une erreur dans le texte

Intéressant ? Partagez la news !
Restez connectés avec nous :-)

7 commentaires pour cet article :

  1. Ça irait à l’encontre des droits de l’homme maintenant d’interdire l’accès à Internet, non?

  2. Les droit de l’homme lol ils les ont pas respecter non plus eux et internet n’est pas un besoin vital

  3. Ceci est Contre la liberté d’expression en france mais pas un droit fondamental : https://peregrinationsjuridiques.wordpress.com/2013/03/13/le-droit-dacces-a-internet-un-droit-fondamental/ sauf si on considère légèrement que cet acte horrible le prive légalement de toute liberté d’expression.

    Par contre le droit fondamental à internet est une proposition de loi qui a été refusé en France de mémoire.

    Mais effectivement d’après l’onu et Les 47 membres du conseil des droits de l’homme de l’ONU :

    [Fait historique. Pour la première fois, l’ONU reconnaît qu’accéder à Internet est un droit fondamental, au même titre que d’autres droits de l’homme. Les 47 membres du conseil des droits de l’homme de l’ONU ont signé à l’unanimité la résolution qui établit que chaque individu a le droit de se connecter et de s’exprimer librement sur Internet.]
    http://www.01net.com/actualites/lacces-a-internet-un-nouveau-droit-de-lhomme-selon-lonu-569619.html

    Ce qui rendrait ceci complexe dans certains pays avec des avocats procéduriers donc.

    En même temps suffit d’acheter une tablette ou smartphone premier prix et d’utiliser un hotspot gratuit. Au lieu d’interdire il ferait mieux de « contrôler » donc ;).

    • lol la plus part défend ce acte on dirait que êtes des leurs pffff

    • Ce qui est inquiétant c’est que ça commence toujours par de bonnes raisons (luter contre la pédophilie, le crime ou autre) mais que ça dérive progressivement vers d’autres cas plus litigieux… Confondre terrorisme avec activistes écologistes comme récemment… Surtout que ces interdictions n’ont aucun effet pour qui se donne un peu de mal, prendre un abonnement au nom d’un ami ou autre. Surveiller est bien plus efficace qu’interdire il me semble.
      Ces derniers temps les droits fondamentaux et la liberté d’expression en prennent plein la gueule dans nos démocraties.

Partenaires : iPhone - Culture Geek - iAddict

© 2012-2020 i2CMedia Ltd | A propos | Confidentialité |