Tendances : 5GiPhone 12Xbox Series XSamsung Galaxy S11Android 10.0 Q
Vous êtes ici : KultureGeek Hors-Sujet Taxe GAFA : la France juge « pas acceptable » la proposition des États-Unis

Taxe GAFA : la France juge « pas acceptable » la proposition des États-Unis

La taxe GAFA, qui cible les acteurs du numérique comme Apple, Google, Amazon ou encore Facebook, fait encore parler d’elle. Les États-Unis ont fait une proposition qui dérange la France.

Dans une lettre adressée jeudi à l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), le secrétaire américain au Trésor Steven Mnuchin a réitéré son soutien aux négociations en cours pour aboutir à un accord mondial d’ici juin sur la taxation des entreprises numériques. Il a aussi avancé une proposition fondée sur le « safe harbor regime » (« solution de repli »). L’expression cache un principe « d’optionalité » permettant aux multinationales de choisir entre le système actuellement en vigueur ou celui qui serait conclu au terme des débats à l’OCDE. Ce choix n’est pas possible pour la France.

« La proposition américaine d’avoir une solution optionnelle, où les entreprises choisiraient librement oui ou non d’être taxées, très franchement je n’y crois pas trop (…) une solution optionnelle, évidemment, ne serait pas acceptable ni par la France ni par ses partenaires de l’OCDE », a réagi vendredi Bruno Le Maire. « Je n’ai pas vu beaucoup d’entreprises qui acceptent librement d’être taxées ; on peut toujours compter sur la philanthropie de chacun, mais je ne suis pas sûr qu’en matière de finances publiques, ça mène très loin », a ajouté le ministre de l’Économie. Il invite les États-Unis à reprendre les négociations et insiste pour que le projet de texte de l’OCDE soit « évidemment contraignant pour toutes les entreprises ».

Ces négociations internationales se compliquent pour cause de durcissement entre Paris et Washington, les États-Unis dénonçant l’instauration en France d’une taxe nationale sur les géants du numérique. En représailles, l’administration Trump a menacé de surtaxer jusqu’à 100% l’équivalent de 2,4 milliards de dollars de produits français, dont des champagnes, fromages, cosmétiques et articles de maroquinerie.

SourceAFP


Signaler une erreur dans le texte

Intéressant ? Partagez la news !
Restez connectés avec nous :-)

3 commentaires pour cet article :

  1. Et la quand on veut taper les grands on se rend compte que c’est pas aussi simple que de faire casquer les petits comme d’habitude. L’arroseur arrosé.

  2. C’est triste quand même. Avoir des milliards et le choix de payer ou non une taxe. L’injustice est frustrante :/

  3. qu’ils arrêtent de pleurer ces ricains

Laisser un commentaire





Quelques règles à respecter :
1. Restez dans le sujet de l'article
2. Respectez les autres lecteurs: pas de messages agressifs, vulgaires, haineux,…
3. Relisez-vous avant de soumettre un commentaire : pas de langage SMS, et vérifiez l'orthographe avant de valider (les navigateurs soulignent les fautes).
4. En cas d'erreur, faute d'orthographe, et/ou omission dans l'article , merci de nous contacter via la page Contact.

Nous nous réservons le droit de supprimer les commentaires qui ne respectent pas ces règles

Partenaires : iPhone - Culture Geek - iAddict

© 2012-2020 i2CMedia Ltd | A propos | Confidentialité |