Tendances : 5GiPhone 12Xbox Series XPlayStation 5Android 11
Vous êtes ici : KultureGeek Actualité Mobiles et Tablettes Coronavirus : les opérateurs vont partager les données de géolocalisation des Européens

Coronavirus : les opérateurs vont partager les données de géolocalisation des Européens

Plusieurs opérateurs européens, dont Orange, ont pris la décision de partager les données de géolocalisation, qui sont recueillies grâce aux téléphones portables de leurs clients, avec la Commission européenne. L’objectif est de tenter d’enrayer la progression de l’épidémie du coronavirus.

Les opérateurs sont Orange, Vodafone, Deutsche Telekom, Telefónica, Telecom Italia, Telenor, Telia et A1 Telekom Austria. La Commission agrégera ces données de géolocalisation afin de coordonner des mesures pour endiguer la propagation du virus, a expliqué un responsable européen. Les données seront supprimées une fois la crise sanitaire surmontée, a-t-il assuré, afin de répondre aux inquiétudes concernant de possibles violations de la vie privée. De son côté, le Contrôleur européen de la protection des données (EDPS) affirme que ce projet n’enfreint pas a priori les règles sur la vie privée tant que des garde-fous sont établis.

De la transparence avec les Européens va être requise. « La Commission devra clairement définir l’ensemble de données qu’elle souhaite obtenir et assurer la transparence vis-à-vis du public, afin d’éviter tout malentendu », a indiqué l’EDPS dans une lettre à l’exécutif européen. « Il serait également préférable de limiter l’accès à ces données à des experts autorisés en épidémiologie spatiale, en protection des données et en données scientifiques », a déclaré le directeur de l’EDPS, Wojciech Wiewiorowski. Il ajoute : « Je veux insister sur le fait qu’une telle solution doit être considérée comme extraordinaire ».

Dans le cas d’Orange, Stéphane Richard a déjà dit qu’il était partant. Le PDG de l’opérateur soulignait récemment que « les données de géolocalisation sont anonymisées ». Il estime que « leur utilisation est indispensable pour mesurer le confinement et pour ajuster les dispositions en fonction des comportements », tout en indiquant qu’il « ne s’agit pas de traquer les gens individuellement ».

SourceReuters


Signaler une erreur dans le texte

Intéressant ? Partagez la news !
Restez connectés avec nous :-)

17 commentaires pour cet article :

  1. Et la CNIL ne dit rien ?
    La rgpd ça leur parle ?
    Bref ça va passer en mode avion quand le téléphone n’est pas nécessaire ….

    • Quel est le problème concrètement ?
      Les données sont anonymisées, vous ou moi on ne sera qu’un « +1 » dans la zone géographique où on se trouve.

      Si les conditions d’anonymisation sont respectées, je serais curieux d’entendre les arguments contre cette mesure.

      • Blaireau

        Si tu restes chez toi on déduit ton adresse de ta localisation et hop ça se transforme en donnée personnelle puisqu’on peut corréler une adresse à un nom…
        Donc, oui, ça pose un problème et un gros.

      • @Blaireau : ça relève que les localisations des antennes, ça donnera pas ta position exacte, t’as pas de soucis à te faire pour ton identité, sauf si t’habites à 10km de toute civilisation (mais dans ce cas tu captes pas toute façon)

      • Si les conditions sont respectées, ça fait une grosse condition…
        Et étant donné les lascars, j’y fais pas confiance une seconde !
        Des entreprises sensées respecter l’anonymat et la vie privée sont légions… Celles qui l’on prétendu et ai final le contraire à été prouvé y’en a pas mal aussi (face quoi déjà ?)

  2. Quel est le problème concrètement ?
    Les données sont anonymisées, vous ou moi on ne sera qu’un « +1 » dans la zone géographique où on se trouve.

    Si les conditions d’anonymisation sont respectées, je serais curieux d’entendre les arguments contre cette mesure.

  3. Tonton lolo

    Et après on nous demande de limiter la conso de la bande passante?? Ben tiens parce que ça en bouffe pas d être pisté ?!?
    Un simple +1?? Mwi.. et une fois la crise fini?
    Et si on clique sur ce *1 on arrive quand même à savoir où et qui ….bug data profite de la moindre occasion pour gagner du terrain…..

  4. Je suis le premier à critiquer tout les réseaux sociaux, et divers dérives concernant la violation de notre droit à la vie privée de manière générale, mais là je suis d’accord, j’accepte de vivre dans une dictature résonné et temporaire si c’est pour la bonne cause, ce virus c’est l’équivalent de plusieurs dixièmes d’attaques terrorisés par jour. Restez chez vous😷 Merci👍

  5. 1) les donnees ne seront pas anonymisées ( faut etre naif pour croire que dans l’informatique c’est anonyme, et je suis du milieu. Tout est tracable. Et tout sera tracé car la tentation sera trop grande)
    2)les donnees ne seront pas effacées. J’arrete pas de dire qu’on se rapproche de la chine et on y va tout droit. Des sujets comme la reco faciale dans les lieux publics, la loi d’etat d’urgence sanitaire, le pistage des telephones sont autant de marqueurs que ca arrive.
    3)ce virus est une occasion si merveilleuse de fracasser les libertés que je me demande bien si c’etait un accident ;)

  6. Kadoushh

    Pas de panique vous êtes déjà traçable et traçé par plusieurs firmes depuis bien longtemps, juste qu’on vous informe, pour que vos esprits implémentent que vous êtes toujours libre et que vous avez le choix 😂.

Laisser un commentaire





Quelques règles à respecter :
1. Restez dans le sujet de l'article
2. Respectez les autres lecteurs: pas de messages agressifs, vulgaires, haineux,…
3. Relisez-vous avant de soumettre un commentaire : pas de langage SMS, et vérifiez l'orthographe avant de valider (les navigateurs soulignent les fautes).
4. En cas d'erreur, faute d'orthographe, et/ou omission dans l'article , merci de nous contacter via la page Contact.

Nous nous réservons le droit de supprimer les commentaires qui ne respectent pas ces règles

Partenaires : iPhone - Culture Geek - iAddict

© 2012-2020 i2CMedia Ltd | A propos | Confidentialité |