Tendances : iOS 10HololensiPhone 7Apple WatchWindows 10Comparateur Smartphone
Vous êtes ici : KultureGeek Hors-Sujet Google revendrait les robots de Boston Dynamics à Toyota

Google revendrait les robots de Boston Dynamics à Toyota

Les fabuleux robots Atlas et autres Big-Dog vont bientôt avoir de nouveaux maitres; si l’on en croit en effet les très nombreux bruits de couloir qui bruissent de toute part, Google serait sur le point de conclure un accord de revente de sa division robotique Boston Dynamics avec le constructeur automobile Toyota. Le Toyota Research Institute – créé par Toyota en novembre 2015 afin de développer des technologies robotiques avancées – se serait porté acquéreur de Boston Dynamics contre un montant qui n’a pas encore été précisé.

boston_dynamics_atlas_robot-702x336

Atlas; un robot humanoïde très avancé…voire trop avancé pour Google

Gill Pratt, le CEO du Toyota Research Institute, avait collaboré au MIT il y a quelques années avec Marc Raibert, fondateur et actuel patron de Boston Dynamics; on sait aussi que de nombreux employés de Boston Dynamics ont rejoint le labo de Toyota ces derniers mois, à l’instar de James Kuffner, co-fondateur de la division Robotique de Google (baptisée Replicant en interne), qui a rejoint les équipes de Toyota en début d’année. L’accord avec le géant japonais n’est donc pas vraiment une surprise.

BigDog chinois

L’armée américaine a rompu en 2015 son contrat avec Boston Dynamics 

Plusieurs éléments auraient conduit Google à se débarrasser de Boston Dynamics : outre un aspect financier presque évident (le laboratoire coûte de l’argent à Google et ne rapporte rien), la fin du contrat avec l’armée américaine, des dissensions entre les cadres dirigeants de Boston Dynamics et de Google ou bien encore la mauvaise « image » donnée par des robots trop proches des modèles « Terminator » ont fini par constituer un ensemble de raisons suffisantes pour envisager une revente. Le point de fracture aurait été atteint lorsque la direction de Boston Dynamics a refusé les demandes répétées de Google pour travailler sur un appareil commercialisable à échéance raisonnable, préférant focaliser ses efforts sur de la recherche pure. Après la sortie de route des Google Glass et les ambitions largement revues à la baisse du projet Ara, la vente de Boston Dynamics apparaît un peu comme la fin du mythe d’un Google omniscient et présent sur tous les marchés d’avenir.



Signaler une erreur dans le texte

Intéressant ? Partagez la news !
Restez connectés avec nous :-)

Laisser un commentaire





Quelques règles à respecter :
1. Restez dans le sujet de l'article
2. Respectez les autres lecteurs: pas de messages agressifs, vulgaires, haineux,…
3. Relisez-vous avant de soumettre un commentaire : pas de langage SMS, et vérifiez l'orthographe avant de valider (les navigateurs soulignent les fautes).
4. En cas d'erreur, faute d'orthographe, et/ou omission dans l'article , merci de nous contacter via la page Contact.

Nous nous réservons le droit de supprimer les commentaires qui ne respectent pas ces règles

Partenaires : iPhone - Culture Geek - iAddict - Meilleur vpn .net

© 2012-2016 i2CMedia Ltd. | A propos |