Tendances : iOS 10HololensiPhone 7Apple WatchWindows 10Comparateur Smartphone
Vous êtes ici : KultureGeek Matériel et Accessoires Montre e-ink CST-01 : une campagne Kickstarter réussie, mais une arnaque au bout

Montre e-ink CST-01 : une campagne Kickstarter réussie, mais une arnaque au bout

Durant le mois de février de l’année 2013, la campagne Kickstarter de la montre e-ink CST-01 allait générer une engouement intense. Montre/bracelet connectée extrêmement autonome et « enroulable », la CST-01 terminait sa campagne de financement en ayant récolté plus d’un millions de dollars, ce qui laissait bien sûr augurer d’un avenir très favorable.

Las, il semble bien que le retrait d’un des principaux partenaires de Central Standard Timing (la société derrière le projet) a conduit la CST-01 directement dans le mur. Après déjà l’annonce d’un premier report, les backers du projet viennent de recevoir une missive leur indiquant que Central Standard Timing était désormais en dépôt de bilan et qu’aucun remboursement des sommes versées ne serait effectué.

th_0505_einkwatch

Un rapide coup d’oeil sur les comptes de la société indique en effet qu’il ne reste que 30 000 dollars de capital sur les comptes de Central Standard Timing , ce qui signifie qu’un million de dollars se sont donc évaporés dans la nature ! 7600 personnes avaient participé au financement du CST-01, 7600 qui peuvent aujourd’hui légitimement penser qu’elles se sont fait largement « avoir » et qui risquent bien de ne pas remettre la main à la poche de sitôt.

Cette affaire un peu triste démontre s’il en était besoin qu’une campagne de crowfunding est toujours un risque pour le backer, et qu’il est encore plus risqué de placer une somme très importante dans un ou des projets pas toujours très bien bordés.

Sourceslashgear


Signaler une erreur dans le texte

Intéressant ? Partagez la news !
Restez connectés avec nous :-)

3 commentaires pour cet article :

  1. Il me semblait que Kickstarter protégeait les backers ?!

    • Non, kickstarter ne protège absolument pas les backers.

      Les règles stipule qu’un prototype fonctionnel doit être montré au lancement de la campagne, et qu’un plan de financement doit egalement être présent, mais c’est tout. Depuis l’affaire Oculus (produit final qui ne ressemble pas du tout au produit présenté), il est Egalement interdit de montrer des CGI (images de synthèse) comme présentation de projet.

      Payer sur kickstarter, c’est financer une société, et ce n’est pas acheter un produit, il n’y a donc aucune garantie sur les cadeaux.

      • c’est plus une donation (pas un investissement au sens strict ;)).

        Une donation à une société pour l’aider à produire ou developer. le cadeau est par le même accessoire et non garantie et pas un réel achat gravé dans le marbre comme un achat sur amazon.

        Même si dans la plupart des cas cela se termine dans 99% par l’envoie d’un bien ou d’un service (comme un achat) qui sera transmit au donateur POUR LE REMERCIER (le principe est de base trompeur c’est une donation contre si réussite un cadeau ou service).

        Mais les médias de façon général aide implicite à tromper l’utilisateur non avertis car souvent il n’a pas réellement compris toute les nuance de ce « financement par donation contre cadeau possible mais pas obligatoire ».

Laisser un commentaire





Quelques règles à respecter :
1. Restez dans le sujet de l'article
2. Respectez les autres lecteurs: pas de messages agressifs, vulgaires, haineux,…
3. Relisez-vous avant de soumettre un commentaire : pas de langage SMS, et vérifiez l'orthographe avant de valider (les navigateurs soulignent les fautes).
4. En cas d'erreur, faute d'orthographe, et/ou omission dans l'article , merci de nous contacter via la page Contact.

Nous nous réservons le droit de supprimer les commentaires qui ne respectent pas ces règles

Partenaires : iPhone - Culture Geek - iAddict - Meilleur vpn .net

© 2012-2016 i2CMedia Ltd. | A propos |