Tendances : iOS 10HololensiPhone 7Apple WatchWindows 10Comparateur Smartphone
Vous êtes ici : KultureGeek Science Thiot Ingénierie : des essais d’impact à la vitesse de 36 000 km/h !

Thiot Ingénierie : des essais d’impact à la vitesse de 36 000 km/h !

Thiot Ingénierie vient à nouveau de faire parler la poudre…ou plutôt le canon de laboratoire. Cette PME française (Puybrun) spécialisée dans les essais balistiques à grande vitesse vient en effet de réaliser un véritable exploit en devenant la première entreprise au monde capable d’effectuer des essais d’impact à la vitesse absolument prodigieuse de 10 km/s (36 000 km/h). Au delà de leur caractère exceptionnel, ces essais permettent d’envisager des tests de collision de débris spatiaux beaucoup plus proches qu’auparavant des conditions réelles, ce qui s’avère bien sûr essentiel dans la conception des satellites ou de futurs vaisseaux destinés à de longs voyages spatiaux (qui a dit « Mars » ?).

th_thiot-ingenierie

Thiot Ingénierie, c’est aussi et avant tout une presse dynamique de 200 tonnes de poussée, 4 lanceurs de laboratoire couvrant des calibres de 9 à 350 mm, 2 chambres de test blindées, ainsi que des barres d’Hopkinson. 

Comme le rappelle fort bien Thiot Ingénierie dans un communiqué triomphant (mais il y a de quoi), les conséquences d’un impact à très grande vitesse  – et dans le vide spatial – peuvent en effet s’avérer dramatiques, ainsi que l’a d’ailleurs très bien illustré le film Gravity d’Eduardo Cuaron. « Les essais réalisés dans notre laboratoire permettent de reproduire ces impacts afin d’évaluer la vulnérabilité des satellites et autres engins spatiaux, et de tester de nouveaux matériaux ou concepts qui limiteront la génération de nouveaux débris en cas de collision » déclare ainsi Patrick THIOT, fondateur et Directeur Général de la PME.

th_essais_hyperveloces

Un impact à 10km/s capturé en photos

La France étant l’un des leaders de l’industrie aérospatiale, il est au final assez logique que le CNES ait signé un accord de collaboration avec Thiot Ingénierie. Il n’est pas dit que d’autres agences ne se montrent pas intéressées, à l’instar de la NASA qui travaille depuis quelques années sur des simulations d’impacts pour la déviation de possibles géocroiseurs qui pourraient menacer la Terre. Thiot Ingénierie vise désormais des vitesses d’impact de 15 km/s, soit la véritable vitesse des débris spatiaux. Avant d’arriver à cette marque glorieuse, il faudra déjà passer la barre des 11 km/s. Thiot Ingénierie estime pouvoir y arriver avant juillet 2017.



Signaler une erreur dans le texte

Intéressant ? Partagez la news !
Restez connectés avec nous :-)

Laisser un commentaire





Quelques règles à respecter :
1. Restez dans le sujet de l'article
2. Respectez les autres lecteurs: pas de messages agressifs, vulgaires, haineux,…
3. Relisez-vous avant de soumettre un commentaire : pas de langage SMS, et vérifiez l'orthographe avant de valider (les navigateurs soulignent les fautes).
4. En cas d'erreur, faute d'orthographe, et/ou omission dans l'article , merci de nous contacter via la page Contact.

Nous nous réservons le droit de supprimer les commentaires qui ne respectent pas ces règles

Partenaires : iPhone - Culture Geek - iAddict - Meilleur vpn .net

© 2012-2016 i2CMedia Ltd. | A propos |