Tendances : iOS 10HololensiPhone 7Apple WatchWindows 10Comparateur Smartphone
Vous êtes ici : KultureGeek Matériel et Accessoires Les ventes de cigarettes électroniques atteindront près de 3 milliards d’euros en 2016

Les ventes de cigarettes électroniques atteindront près de 3 milliards d’euros en 2016

La cigarette électronique a dépassé depuis longtemps le simple effet de mode. Véritable must-have de millions de fumeurs bien décidés à ne plus inhaler de la nicotine ou du goudron, la e-cigarette est devenue en peu de temps un marché énorme, qui atteindra cette année en Europe 2,7 milliards d’euros de chiffre d’affaires.

cigarette electronique

L’essor de ce marché spécifique est aussi largement le résultat d’améliorations technologiques constantes qui font que la e-cigarette actuelle n’a plus grand chose à voir avec le concept d’origine. Certaines cigarettes électroniques sont ainsi capables de compter le nombre d’inhalations de fumée, tandis que d’autres peuvent même réguler leur puissance pour produire plus ou moins de vapeur. Mieux encore la e-cigarette de type Joyetech eVic-VTC Mini permet même de contrôler la température de la vapeur !

joyetech-evic-vtc-mini

L’eVic-VTC Mini a tout du pur gadget électronique :  puissance de 60W, écran OLED et même une fonction de contrôle de température !

Il est bien évident que la cigarette électronique s’est aussi développée sur la prise de conscience de nombreux fumeurs qui voulaient continuer à fumer sans les risques mortels liés au tabac et ses composants extrêmement nocifs. Pour se mettre au niveau d’une demande de plus en plus explosive, le marché s’est adapté, avec l’émergence de sites dédiés et des boutiques en dur, à l’instar de la société Vaporem, qui en moins de deux ans a pu ouvrir deux magasins entièrement consacrés à la cigarette électronique ainsi qu’un site de vente en ligne qui distribue des produits dans 6 pays.

ils-ont-teste-la-cigarette-electronique-ils-temoignent

Au delà de l’aspect « santé » , la variété de saveurs disponibles est autre atout fort de la cigarette électronique, qui se rajoute aux fonctions spécifiques de l’appareil (design différents, réglage du niveau de nicotine,  etc…)  et apporte un haut niveau de customisation typique d’ailleurs des produits technologiques en général; mais l’intérêt premier de la cigarette électronique reste tout de même d’être un substitut parfait à la fameuse clope, sans les inconvénients qui vont avec. Le fondateur de Vaporem explique d’ailleurs  : « Si vous choisissez la bonne cigarette électronique, elle vous fera ressentir la vraie sensation de fumer sans les horribles substances cancérigènes !« . L’avenir de la cigarette électronique est donc au beau fixe, et ne risque pas vraiment de partir …en fumée !



Signaler une erreur dans le texte

Intéressant ? Partagez la news !
Restez connectés avec nous :-)

4 commentaires pour cet article :

  1. La cigarette électronique n’a rien de bon pour la santé, c’est certainement moins mauvais car il n’y a pas de goudron ou autre cochonnerie mais ce n’est pas dit que c’est totalement inoffensif !

    • qu’est-ce qui est totalement inoffensif. La fumée des bougies qui se consument dans votre living, ou la pollution de notre air (pour ne signaler que ces deux aspects bien plus nocif pour notre santé). Ce que je peux vous dire que la santé des vapoteurs subissant déjà le méfait du tabac soit peu ou bcp la voit s’améliorer dans de belle proportion. On va tous bien mieux . Les pneumologues ne peuvent que le constater de même que les cardiologues. La vie des vapoteurs a bien changé. Renseignez-vous je vous le conseille pour ne pas faire office d’épouvantail auprès des fumeurs qui n’ont pas encore sauté le pas. Bien à vous

  2. VapoteurDu29

    Visiblement ce journaliste n’a pas l’air au courant qu’en mai 2016 il y a une directive Européenne (la TPD) qui risque fort de tout foutre en l’air avec des restrictions hyper contraignantes (contenance maxi des ato/clearo 2ml qui devront être incassables, anti fuites et délivrer la nicotine de manière constante. Limitation des flacons de liquide à 10ml maxi. Les fabricants de liquides / matériels devront disposer d’une autorisation de mise sur le marché et pour les liquides ils devront indiquer clairement la composition, une taxe sur les différents ingrédients risque fort d’arriver aussi et ils devront faire la demande 6 mois avant la mise sur le marché. Interdiction de la publicité, des import même entre pays membres de l’UE. Bref au final seul les multinationales du tabac auront les moyen de se plier aux règles, les buralistes se frottent les mains. Pour résumer, fini les Evic Vt et tout le matériel actuellement dans les commerces qui risquent de mettre la clef sous la porte, ben oui à quoi bon vendre du matériel de vape puisque le buraliste du coin aura la même chose). A moins que cet article ne soit rien d’autre qu’une pub déguisée pour l’Evic VTC de joyetech???

Laisser un commentaire





Quelques règles à respecter :
1. Restez dans le sujet de l'article
2. Respectez les autres lecteurs: pas de messages agressifs, vulgaires, haineux,…
3. Relisez-vous avant de soumettre un commentaire : pas de langage SMS, et vérifiez l'orthographe avant de valider (les navigateurs soulignent les fautes).
4. En cas d'erreur, faute d'orthographe, et/ou omission dans l'article , merci de nous contacter via la page Contact.

Nous nous réservons le droit de supprimer les commentaires qui ne respectent pas ces règles

Partenaires : iPhone - Culture Geek - iAddict - Meilleur vpn .net

© 2012-2016 i2CMedia Ltd. | A propos |