Vous êtes ici : KultureGeek Hors-Sujet David Bowie était aussi un pionnier technologique

David Bowie était aussi un pionnier technologique

On ne le sait pas toujours, mais David Bowie, le légendaire chanteur de rock, acteur et faiseur de modes, était aussi un véritable pionnier technologique, souvent très largement en avance sur son temps. En 1994, Bowie est le tout premier artiste à livrer un CD-ROM en supplément de son single “Jump, They Say“, CD-ROM qui permettait de créer sa propre musique d’accompagnement, à la façon d’une table de mixage. En 1996, il est encore le premier à vendre l’un de ses morceaux, “Telling Lies“, exclusivement sur internet, et cela à une époque où les connexions réseau étaient très loin d’être aussi performantes qu’aujourd’hui. Bowie réussit à vendre 300 000 exemplaires de Telling Lies.

bowienet

Nettement plus visionnaire encore, Bowie créa en 1998 le tout premier service d’ISP, permettant aux fans d’accéder via le réseau à l’ensemble des contenus reliés à un même artiste et même de créer des pages customisées. Baptisé BowieNet, le service imaginé par la légende du rock était accessible via un système d’abonnement de 19,95 dollars/mois et offrait la possibilité aux utilisateurs de disposer librement de 5 Mo d’espace de stockage (ce qui était beaucoup à l’époque) afin de créer leur propre site personnalisé, avec insertion de contenus vidéos et de liens vers d’autres pages ! Totalement avant-gardiste, BowieNet est officiellement recensé comme le premier service de type Myspace/Facebook.

En 1999, David Bowie participe à une autre révolution toujours en cours, celle du jeu vidéo. L’artiste crée la musique du jeu d’aventure devenu culte, Omikron : The Nomad Soul (dont l’excellent morceau New Angels of Promise). Mais l’investissement de Bowie ne s’arrête pas là puisque le chanteur est aussi un personnage du jeu lui-même, modélisé sous forme d’avatar (ainsi que sa femme Iman), ce qui est alors une première dans un jeu vidéo.

Bien sûr, les liens entre Bowie et la technologie sont aussi d’ordre musicaux. L’album Low, produit par le génial Brian Eno, est l’apex d’un rock expérimental où les nappes synthés de Peter Himmelman et de Brian Eno lui-même (au Mini Moog) créent les contours du genre électro à venir.

Sourcetheverge


Signaler une erreur dans le texte

Intéressant ? Partagez la news !
Restez connectés avec nous :-)

Laisser un commentaire





Quelques règles à respecter :
1. Restez dans le sujet de l'article
2. Respectez les autres lecteurs: pas de messages agressifs, vulgaires, haineux,…
3. Relisez-vous avant de soumettre un commentaire : pas de langage SMS, et vérifiez l'orthographe avant de valider (les navigateurs soulignent les fautes).
4. En cas d'erreur, faute d'orthographe, et/ou omission dans l'article , merci de nous contacter via la page Contact.

Nous nous réservons le droit de supprimer les commentaires qui ne respectent pas ces règles

Partenaires : iPhone - Culture Geek - iAddict - Meilleur vpn .net

© 2012-2016 i2CMedia Ltd. | A propos |