Tendances : iOS 10HololensiPhone 7Apple WatchWindows 10Comparateur Smartphone
Vous êtes ici : KultureGeek Science Le comportement étrange de l’étoile KIC 8462852 dû à une sphère de Dyson extra-terrestre ?

Le comportement étrange de l’étoile KIC 8462852 dû à une sphère de Dyson extra-terrestre ?

L’étoile KIC 8462852 cache sous un nom barbare l’un des astres les plus étranges jamais observé par l’être humain. La lumière qui nous provient de 8462852 a été « émise » au 6 ème siècle de notre ère, ce qui veut dire que l’étoile mystérieuse se situe approximativement à quelques 1500 années-lumière de notre propre système solaire. Si les scientifiques s’intéressent autant à KIC 8462852, c’est aussi et avant tout parce que l’astre est sujet à des chutes de luminosité pouvant aller jusqu’à 22%, ce qui est d’autant plus vertigineux que le passage d’une planète de la taille de Jupiter devant le soleil ne génèrerait qu’une baisse de 1% de luminosité. Les durées de ces variations d’émissions de lumière ne sont pas constantes, parfois courtes, parfois beaucoup plus longues.

KIC-8462852

Une équipe de chercheurs a épluché 4 années d’observation de l’étoile, ce qui a permis de valider le caractère exceptionnel des données récoltées; « nous n’avions jamais vu quelque chose qui ressemble à cette étoile » explique ainsi Tabetha Boyajian, membre du département d’astronomie de l’université de Yale et premier auteur de l’étude. »Dans l’immense base de données de Kepler, aucun autre des 150 000 astres présents ne se comportait de la sorte, sans raison. »

Plusieurs hypothèses ont été émises pour expliquer les phénomènes observés, presque toutes abandonnées in fine car ne correspondant pas fidèlement aux conditions de l’observation (immense nuage de particules recouvrant la planète, collision massive avec une ceinture d’astéroïde, etc…). Au final, la seule explication « naturelle » qui semble tenir la route est celle de pluies massives de comètes générés par l’influence gravitationnelle d’une étoile proche de KIC 8462852.

Orionid_meteor_shower_from_Hal

Jason Wright, astronome à l’université de Pennsylvanie, a trouvé quant à lui étonnant qu’on se refuse d’évoquer une autre hypothèse possible (même si peu probable), celle d’une méga-structure créée par une civilisation extra-terrestre. En d’ autres termes, les aliens du coin auraient mis en place ce que l’on appelle une sphère de Dyson, c’est à dire une structure monumentale de panneaux solaires placée tout autour de l’étoile avec pour objectif de récupérer l’énergie émise à des fins d’alimentation énergétique (d’une civilisation très avancée on présume).

dyson sphere

Sur une sphère de Dyson, les panneaux sont mobiles, et entrainent donc des variations de luminosité de l’étoile.

La thèse est audacieuse, et elle a surtout le mérite de rentrer dans le cadre explicatif de l’étude. Mais il y a tout de même un problème : l’hypothèse même d’une sphère de Dyson pose plus de questions qu’elle n’apporte de réponses; comment une civilisation, aussi évoluée soit-elle, serait parvenue à bâtir dans l’espace des méga-structures d’une surface équivalent à des centaines de millions de mètres carrés ? Malgré tout, l’ « explication » de Jason Wright a trouvé un écho favorable, notamment auprès de Tabetha Boyajian, le premier auteur de l’étude sur KIC 8462852, et de Andrew Siemion, directeur du centre de Recherche SETI de l’Université de Californie. Wright, Boyajian et Siemion ont donc planifié une écoute radio massive en direction de KIC 8462852, histoire de déceler les traces d’une possible civilisation extra-terrestre. La première tentative d’écoute aura lieu au mois de janvier prochain, et l’on croise les doigts pour que l’imaginatif Jason Wright ne se soit pas trompé…

Sourceengadget


Signaler une erreur dans le texte

Intéressant ? Partagez la news !
Restez connectés avec nous :-)

4 commentaires pour cet article :

  1. bonjour sur l’image radar de KIC 8462852 on vois une déformation vers la gauche ce qui me fais penser à un trou noir.

    • +1, effectivement, la déformation me fait moi aussi penser à un trou noir, ou à tout autre astre qui attirerais l’étoile vers lui.

      Cependant, l’hypothèse d’une superstructure extra-terrestre me semble tout aussi plausible que celle d’un trou noir ou de quelque chose d’autre.

      A suivre je dis…

  2. kiki-chablis

    Sommes nous à un chapitre près d’une solution que proposerais un bon auteur de science-fiction ?
    Plus concrètement. Est-ce que le programme du SETI auquel j’avais participé à éplucher les données existe t’il toujours ?
    Est-ce que cette région du ciel a été étudiée sous tout ses rayonnement; qui puissent générer un comparatif, autre que les fréquences habituelles observées ?
    Il me semble de mémoire que SETI cherchait des anomalies vers 21 Mhz…
    Bien à vous.
    Chab.

    • 1420 MHZ.
      La fréquence de 1420 Mhz correspond en fait à celle de l’hydrogène, l’élément le plus abondant dans l’Univers. Etant donné qu’aucune civilisation intelligente ne peut manquer d’ignorer ce fait, l’hydrogène peut constituer le réglage par défaut de tous les postes radios galactiques…………

Laisser un commentaire





Quelques règles à respecter :
1. Restez dans le sujet de l'article
2. Respectez les autres lecteurs: pas de messages agressifs, vulgaires, haineux,…
3. Relisez-vous avant de soumettre un commentaire : pas de langage SMS, et vérifiez l'orthographe avant de valider (les navigateurs soulignent les fautes).
4. En cas d'erreur, faute d'orthographe, et/ou omission dans l'article , merci de nous contacter via la page Contact.

Nous nous réservons le droit de supprimer les commentaires qui ne respectent pas ces règles

Partenaires : iPhone - Culture Geek - iAddict - Meilleur vpn .net

© 2012-2016 i2CMedia Ltd. | A propos |