Tendances : iOS 10HololensiPhone 7Apple WatchWindows 10Comparateur Smartphone
Vous êtes ici : KultureGeek Science Adeline, la fusée réutilisable d’Airbus, devrait concurrencer le Falcon 9R de SpaceX en 2025

Adeline, la fusée réutilisable d’Airbus, devrait concurrencer le Falcon 9R de SpaceX en 2025

Il n’y a donc pas que la société SpaceX pour imaginer des fusées futuristes capables de revenir sur leur pas de tir. Airbus rentre dans la danse, mais sans copier frontalement le concept du Falcon 9R de le société américaine; Adeline (Advanced Expendable Launcher with Innovative Engine Economy), un projet développé dans le site Airbus des Mureaux, contourne l’extrême difficulté consistant à faire revenir l’intégralité d’une fusée en se focalisant essentiellement sur le retour de la partie la plus chère du lanceur, c’est à dire le moteur.

Le principe d’Adeline est à la fois simple..et malicieux : une fois que la fusée a atteint son objectif (soit la mise en orbite d’un ou de plusieurs satellites), le premier étage de la fusée se détache (jusque là tout est normal), avec à son bord le système Adeline. Une fois de retour dans l’atmosphère terrestre, ce module se transforme alors en une espèce de drone en déployant des hélices disposées sur les côtés, ce qui devrait lui permettre d’atterrir ensuite sur une piste conventionnelle, comme un avion. La technologie mise en oeuvre est moins spectaculaire que celle du Falcon 9R, mais elle a un double mérite : elle semble réellement réalisable à une échéance relativement courte et surtout, elle est économique. Récupérer « seulement » le moteur, c’est récupérer surtout 70 à 80% du coût global du lanceur. En outre le système est adaptable à n’importe quelle fusée, comme un kit; enfin, il ne faut que 2 tonnes de carburant au module pour revenir se poser sur Terre, contre 40 tonnes d’ergols pour le Falcon 9R de SpaceX.

Falcon9R

Le Falcon 9R de SpaceX nécessite de très lourds et couteux moyens…pour des résultats encore inconstants

L’idée d’Airbus semble donc ingénieuse et économique, mais encore faudra t-il la financer pour qu’elle devienne réalité; Airbus DS « drague » actuellement le CNES et l’ESA pour apporter une assise financière à son concurrent du Falcon. Si l’argent coule à flot, Adeline pourrait être testée en conditions « réelles » dès 2025.



Signaler une erreur dans le texte

Intéressant ? Partagez la news !
Restez connectés avec nous :-)

Laisser un commentaire





Quelques règles à respecter :
1. Restez dans le sujet de l'article
2. Respectez les autres lecteurs: pas de messages agressifs, vulgaires, haineux,…
3. Relisez-vous avant de soumettre un commentaire : pas de langage SMS, et vérifiez l'orthographe avant de valider (les navigateurs soulignent les fautes).
4. En cas d'erreur, faute d'orthographe, et/ou omission dans l'article , merci de nous contacter via la page Contact.

Nous nous réservons le droit de supprimer les commentaires qui ne respectent pas ces règles

Partenaires : iPhone - Culture Geek - iAddict - Meilleur vpn .net

© 2012-2016 i2CMedia Ltd. | A propos |