Tendances :iOS 11iPhone 8Apple WatchSamsung Galaxy S8Comparateur Smartphone
Vous êtes ici : KultureGeek Science Non, des chercheurs de la NASA n’ont pas conclu sur l’absence de vie intelligente dans l’univers

Non, des chercheurs de la NASA n’ont pas conclu sur l’absence de vie intelligente dans l’univers

Ces derniers jours, une information fait le tour des sites et bloginfos, et gonfle d’aise les sceptiques et tous ceux qui semblent tenir (pour des raisons religieuses, ou autres) à l’idée selon laquelle nous serions la seule forme de vie intelligente dans l’univers connu, avatar de la thèse des « grands gagnants à la loterie de la vie » et anti-chambre d’une forme d’humano-centrisme qui ferait de nous les seuls dépositaires de la « conscience » dans un vaste ensemble de milliards de galaxies.

th_WISE_artist_concept_(PIA17254,_crop)

Le télescope Wise

Ainsi donc, un groupe de scientifiques astronomes (qui ne travaillent pas pour la Nasa, contrairement à ce qu’on a pu lire ici ou là) s’est servi du télescope Wise (appartenant lui à la NASA) pour observer dans l’infra-rouge un immense panel de 100 000 Galaxies. Le postulat des scientifiques est (relativement) simple : si une civilisation extra-terrestre est arrivée au type III sur l’échelle de Kardashev, c’est qu’elle utilise une sphère de Dyson, ladite sphère étant une « structure d’astro-ingénierie (qui) consiste en une sphère de matière, artificielle et creuse, située autour d’une étoile et conçue pour en capturer presque toute l’énergie émise, pour une utilisation industrielle. Dyson nomme également cette structure « biosphère artificielle » » (Source Wikipédia). Cette sphère serait détectable dans l’infra-rouge moyen et devrait donc être repérée par le télescope Wise, ce qui n’a pas été le cas dans l’étude menée par le professeur Jason T. Wright; enfin, pas tout à fait le cas devrait-on préciser puisqu’une cinquantaine de Galaxies présentent des niveaux de rayonnement infra-rouge anormalement élevés.

th_dyson_sphere_construction_by_spar-d6v1on7

L’hypothétique sphère de Dyson

Et les médias dans leur ensemble de titrer sur le désert de vie intelligente de notre univers, sur l’absence d’ « aliens », remisés une fois de plus à la place où nombre d’éditorialistes semblent vouloir les réduire : celle d’élucubrations de geeks fans de S.F. Sauf qu’en l’occurence, il est tout de même un peu fort de retoquer les fantasmes de certains tout en oubliant de préciser que le postulat même de l’étude, la fameuse sphère de Dyson, tient totalement de l’hypothèse de S.F, sans aucun début de preuve ou d’élément scientifique à charge. Même en acceptant ce postulat de départ, l’étude ne conduit d’ailleurs pas à dire qu’il n’existe pas de vie intelligente ailleurs : l’être humain est un animal pensant qui existe bel et bien et nous n’avons pourtant pas fabriqué de sphère de Dyson qui serait détectable par le télescope Wise d’une autre civilisation située à des centaines d’années lumière de la notre. Ici, la nuance entre l’hypothétique « civilisation avancée » et la « civilisation tout court » a visiblement échappé à nombre d’éditorialistes.

th_Paul-VF-Ext-3_emission_premium_fond

Et il reste aussi ces 50 galaxies aux taux anormalement élevés, et dont on nous explique soudain que le nombre est totalement négligeable. Rappelons qu’il suffirait qu’une seule de ces galaxies possède une civilisation hautement avancée (avec Sphère de Dyson, voitures volantes et téléporteur devant la porte de sa salle de bain) pour valider l’existence d’un « autre » intelligent et développé, ailleurs dans l’espace. L’empressement des médias à conclure dans le sens d’une absence de vie intelligente dans l’univers (à part la notre, comme si l’être humain était le seul mammifère intelligent de surcroit) en dit en fait beaucoup sur les restes d’un humano-centrisme (souvent issu lui-même des mythes et religions fondatrices de nos civilisations), à une époque pourtant marquée par la progression scientifique constante et la victoire de la pensée rationnelle sur l’esprit « magique ». Alors même que se multiplient les indices d’une vie possible sur d’autres planètes de notre système solaire (Mars, Encélade), l' »alien », qu’il soit cellule microbienne ou animal pensant, continue de faire peur, comme si derrière chaque étude se cachait non pas l’espoir secret de découvrir quelque chose d' »autre », mais plutôt celui de rester tranquillement seul dans le quant à soi de notre planète Terre…



Signaler une erreur dans le texte

Intéressant ? Partagez la news !

5 commentaires pour cet article :

  1. Pfiou puissant et bel article
    On voit qu’il tenait à coeur à l’auteur qui en a mis tout son soul dedans

  2. C’est pas possible qu’on soit la seule planète où il y’a de la vie dans tout les univers

  3. Superbe conclusion

  4. Article très interessant, comme d’habitude avec Frédéric L. Continue ! C’est génial

    Sinon, il n’est pas possible que l’on soit seul, l’univers est si vaste, mais nous sommes très éloignés les uns des autres. J’avais trouvé cet article sur slate il y a quelques temps :

    http://m.slate.fr/story/88845/seuls-univers-vie-extraterrestre

  5. Piouuuu les religions etc j’y crois pas trop. Je crois plutôt les scientifiques on est pas seul c’est sûr!

Laisser un commentaire





Quelques règles à respecter :
1. Restez dans le sujet de l'article
2. Respectez les autres lecteurs: pas de messages agressifs, vulgaires, haineux,…
3. Relisez-vous avant de soumettre un commentaire : pas de langage SMS, et vérifiez l'orthographe avant de valider (les navigateurs soulignent les fautes).
4. En cas d'erreur, faute d'orthographe, et/ou omission dans l'article , merci de nous contacter via la page Contact.

Nous nous réservons le droit de supprimer les commentaires qui ne respectent pas ces règles

Partenaires : iPhone - Culture Geek - iAddict

© 2012-2017 i2CMedia Ltd. | A propos |