Tendances :iOS 12iPhone XApple WatchSamsung Galaxy S9Android 9.0 P
Vous êtes ici : KultureGeek Internet The Interview : la NSA saurait que la Corée du Nord a piraté Sony…parce qu’elle-même a déjà piraté la Corée du Nord

The Interview : la NSA saurait que la Corée du Nord a piraté Sony…parce qu’elle-même a déjà piraté la Corée du Nord

Le scepticisme monte autour de l’explication officielle fournie par les autorités américaines concernant le hack présumé des serveurs de Sony Pictures par la Corée du Nord; le principal point d’achoppement des grincheux, qui ne veulent pas croire à la version officielle, tient beaucoup à la célérité avec laquelle le président Obama a déclaré que la Corée du Nord était responsable des attaques. « Comment diable pouvait-il savoir aussi vite que ce pays était coupable ? » se demandent les critiques de la version officielle, et d’embrayer parfois sur une théorie légèrement « complotiste« , où tout ce que dirait les Etats-Unis serait marqué du mensonge du simple fait du « pêché » initial, soit le gros mensonge de Colin Powell devant l’ONU, ce dernier brandissant une fiole de gaz chimique sensée être celle des armements « cachés » irakiens (on saura plus tard que tout était « bidonné »).

th_sonyinterview

Oui mais voilà, une autre information, beaucoup plus plausible celle-là, permet d’expliquer pour quelles raisons les agences de sécurité américaines ont pu être très vite renseignées sur la nature du hack. Il semble en effet qu’au moment même où la Corée du Nord élargissait son unité de cyber-intelligence, les Etats-Unis en ont profité pour pirater les réseaux chinois (par lesquels transitent l’internet nord-coréen) et placer en quelque sorte des relais espions le long de l’infrastructure internet de la Corée. Aussi incroyable que cela puisse paraître, les services de renseignements américains se plaindraient donc des pirates nord-coréens alors qu’eux-même ne se seraient pas gênés pour pirater le réseau internet de la Corée du Nord.

Les services auraient été au courant d’attaques en préparation plusieurs mois avant que les pirates, supposément nord-coréens, ne s’en prennent effectivement aux serveurs de Sony Pictures et n’effectuent un chantage visant à faire annuler la sortie du film The Interview. Mais une question se pose alors : pourquoi la NSA a t-elle laissé faire ?



Signaler une erreur dans le texte

Intéressant ? Partagez la news !

2 commentaires pour cet article :

  1. Il ne pouvait pas l’empêcher sans reverser que eux même avait hacker la Corée

    • Pas forcément, ils auraient pu envoyer des lettres anonymes à des grand journaux ou chaines tv avec les informations, après la corée du nord aurait été désigné coupable directement

Laisser un commentaire





Quelques règles à respecter :
1. Restez dans le sujet de l'article
2. Respectez les autres lecteurs: pas de messages agressifs, vulgaires, haineux,…
3. Relisez-vous avant de soumettre un commentaire : pas de langage SMS, et vérifiez l'orthographe avant de valider (les navigateurs soulignent les fautes).
4. En cas d'erreur, faute d'orthographe, et/ou omission dans l'article , merci de nous contacter via la page Contact.

Nous nous réservons le droit de supprimer les commentaires qui ne respectent pas ces règles

Partenaires : iPhone - Culture Geek - iAddict

© 2012-2017 i2CMedia Ltd. | A propos | Confidentialité |