Tendances :iOS 11iPhone 8Apple WatchSamsung Galaxy S8Comparateur Smartphone
Vous êtes ici : KultureGeek Internet Les pirates des serveurs de Sony Pictures demandent que le film The Interview ne soit jamais diffusé

Les pirates des serveurs de Sony Pictures demandent que le film The Interview ne soit jamais diffusé

Pour ceux qui douteraient encore que la Corée du Nord puisse avoir un rôle à jouer dans le piratage massif de la base de données de Sony Pictures, le dernier message envoyé par les pirates à Sony ressemble à un aveux manifeste qui n’est même pas masqué par un style ampoulé et tout en exagération assez typique des membres du régime de Kim Jong-Un. Et cette fois, les hackers font directement référence au film The Interview, laissant comprendre qu’ils ont déjà donné des directives claires à la direction de Sony, directives qui sont restées sans suites.

th_dec-25-interview

The Interview sortira, si tout va bien, le 25 décembre prochain

« Arrêtez immédiatement la diffusion du film terroriste qui peut casser la paix régionale et causer la guerre ! » s’exclament les membres du groupe Guardians of Peace (GoP), dans un style orwellien qui est un copié-collé des menaces habituelles entendues dans la bouche des officiels du régime nord-coréen : menace d’une guerre pour des faits insignifiants (ici la diffusion d’un film parodique avec James Franco et Seth Rogen), le film de comédie lui-même assimilé à un acte de terrorisme, et une allusion à peine voilée à la paix régionale « fragile » avec le voisin de Corée du sud. Ce n’est pas encore une orgie de preuves, mais après la publication par GoP des salaires des acteurs James Franco et Seth Rogen, on y est presque; d’autant plus qu’on apprenait dans la journée que le FBI avait localisé l’attaque, qui proviendrait donc d’un hôtel de luxe situé à Taiwan. La piste des hackers désoeuvrés et sans le sous s’effondre, tandis que celle d’une organisation structurée avec de gros moyens continue d’être la plus plausible.

th_the-interview---sony-pictures-136394749115503901-141202113507

A droite l’acteur qui incarne « celui dont on doit taire le nom » sous peine de voir ses emails, son salaire et le nom de sa maitresse dévoilés aux yeux de tous

La missive des pirates se désolidarise, tout au moins en partie, des courriers de menaces envoyés à certains employés de Sony ces derniers jours, mais précise dans la foulée : « vous pouvez juger par vous-même pourquoi de telles choses sont arrivées, et qui est responsable de cela« ; ou comment menacer en feignant de critiquer d’autres menaces. Charmant…

Rappelons que 47000 numéros de sécurité sociale d’employés de Sony Pictures, des adresses et des numéros de téléphone se sont retrouvés disséminés dans la nature, ainsi que des données comptables tenues habituellement par des dirigeants du groupe. Sony a précisé qu’il ne cèderait pas sous la menace, ce qui signifie aussi  sans doute que The Interview est bien parti pour devenir un film culte avant même sa diffusion.

 

 



Signaler une erreur dans le texte

Intéressant ? Partagez la news !

2 commentaires pour cet article :

  1. Et si c’était un coup de marketing?

    • Frederic L.

      ça fait cher payé la théorie complot : les salaires et les contrats des acteurs dans la nature, les serveurs bloqués pendant 48 heures et les salariés obligés de bosser avec seulement un stylo; le FBI sur le coup, la Corée du Nord qui bien sûr dément mais qualifie le piratage de « vertueux ». Le « coup marketing » est ici sans doute l’explication la moins probable, même s’il est aujourd’hui évident que tout ce remue-ménage sert les intérêts du film au final.

Laisser un commentaire





Quelques règles à respecter :
1. Restez dans le sujet de l'article
2. Respectez les autres lecteurs: pas de messages agressifs, vulgaires, haineux,…
3. Relisez-vous avant de soumettre un commentaire : pas de langage SMS, et vérifiez l'orthographe avant de valider (les navigateurs soulignent les fautes).
4. En cas d'erreur, faute d'orthographe, et/ou omission dans l'article , merci de nous contacter via la page Contact.

Nous nous réservons le droit de supprimer les commentaires qui ne respectent pas ces règles

Partenaires : iPhone - Culture Geek - iAddict

© 2012-2017 i2CMedia Ltd. | A propos |