Tendances :iOS 11iPhone 8Apple WatchSamsung Galaxy S8Comparateur Smartphone
Vous êtes ici : KultureGeek Science Stephen Hawking communique son génie plus facilement grâce à Intel et un clavier Swiftkey

Stephen Hawking communique son génie plus facilement grâce à Intel et un clavier Swiftkey

Si l’on veut comprendre à quel point les recherches technologiques visant à améliorer l’existence des personnes lourdement handicapées sont une bénédiction et ont un véritable sens, il suffit d’écouter un seul discours du génie de l’astrophysique Stephen Hawking; car tout est là : ce physicien hors pair et grand spécialiste des trous noirs a passé la majorité de son existence cloué sur un fauteuil, jusqu’à ne plus pouvoir bouger que le petit doigt, ou comme aujourd’hui être juste capable de cligner des yeux pour se faire comprendre. Mais Stephen Hawking, individu d’exception comme il n’y en a qu’une poignée par siècle, a très vite accepté sans aucune retenue que la technologie se mette au service de ses facultés intellectuelles, lui laissant au moins la possibilité d’écrire et donc de transmettre son savoir, ainsi que de pouvoir parler au travers d’une synthèse vocale devenue aujourd’hui la plus célèbre au monde.

Toujours plus diminué au fil du temps, Hawking continue de s’en remettre aux formidables possibilités de la technique, surtout lorsque celles-ci sont mises au service d’un tâche aussi noble que celle consistant à redonner le pouvoir de la communication à une personne qui, sans appareillage, n’en aurait plus aucun (de pouvoir). Afin d’améliorer les capacités de communication du génie, la société Intel a mis sur pied un système entièrement dédié au handicap propre à Hawking, un système qui consiste en une tablette Lenovo sous Windows équipée d’un clavier virtuel prédictif SwiftKey, d’un nouvel outil d’assistance numérique et d’un appareil de tracking permettant de transformer le moindre clignement d’oeil du physicien en élément d’interaction et de validation (comme le clic d’une souris).

Et cela marche : la rapidité à la saisie de texte s’est accrue de 20%, l’ouverture d’un simple fichier informatique (qui pouvait prendre 10 minutes) ne prend plus qu’une minute tout au plus, et globalement, Stephen Hawking s’est retrouvé avec un outil plus puissant, parfaitement adapté à ses besoins, et grâce auquel espérons le il continuera longtemps à transmettre son savoir et ses réflexions. Une seule chose n’a pas changé néanmoins, c’est le timbre de la synthèse vocale, que Stephen Hawking a tenu à garder inchangé, comme s’il s’agissait là de sa marque de fabrique personnelle et non plus seulement cette fois du simple résultat froid d’une machine et d’un logiciel.

Sourcegeek


Signaler une erreur dans le texte

Intéressant ? Partagez la news !

2 commentaires pour cet article :

  1. quelqu’un sait pourquoi il est comme ça (handicapé)?

    ps: ce message n’est pas insultant et si il en a l’air, alors excusez-moi

    • Frederic L.

      Stephen Hawking souffre de dystrophie neuromusculaire, une maladie dégénérative qui l’a touché de plein fouet alors qu’il lançait tout juste sa carrière.

Laisser un commentaire





Quelques règles à respecter :
1. Restez dans le sujet de l'article
2. Respectez les autres lecteurs: pas de messages agressifs, vulgaires, haineux,…
3. Relisez-vous avant de soumettre un commentaire : pas de langage SMS, et vérifiez l'orthographe avant de valider (les navigateurs soulignent les fautes).
4. En cas d'erreur, faute d'orthographe, et/ou omission dans l'article , merci de nous contacter via la page Contact.

Nous nous réservons le droit de supprimer les commentaires qui ne respectent pas ces règles

Partenaires : iPhone - Culture Geek - iAddict

© 2012-2017 i2CMedia Ltd. | A propos |