Tendances :iOS 11iPhone 8Apple WatchSamsung Galaxy S8Comparateur Smartphone
Vous êtes ici : KultureGeek Internet Le fondateur de Dropbox répond aux accusations d’Edward Snowden

Le fondateur de Dropbox répond aux accusations d’Edward Snowden

Visiblement, étant donné le temps écoulé depuis l’intervention d’Eward Snowden, il n’était pas si simple d’apporter une réponse appropriée aux accusation graves de l’ex-membre de la NSA à l’encontre de Dropbox (et d’un certain nombre d’autres sociétés high-tech américaines). Drew Houston, fondateur et Pdg du service en ligne, aura pris un temps certain pour répliquer à la descente en flamme de Snowden, ce dernier estimant que Dropbox était « hostile à la vie privée » et n’était pas du tout sécurisé.

dropbox iPhone

Etrangement, Houston ne nie pas le fond des accusations de Snowden, c’est à dire l’absence de chiffrements, mais tente plutôt de justifier ce choix par les possibilités que cela offre aux utilisateurs; si tout était chiffré selon Houston, l’utilisateur ne pourrait plus accéder à distance à ses données Dropbox à partir d’une application tierce et il n’aurait pas plus la possibilité de faire une recherche extensive dans ses fichiers.  » Nous comprenons les motivations visant à proposer un chiffrement sans aucune compréhension, mais il y a des inconvénients « .

Pas sûr que ces considérations d’usage réussissent à convaincre alors que d’autres services de cloud offrent des prestations un peu plus sécurisées. Le fait de nommer tout récemment Condoleezza Rice au conseil de direction de Dropbox, alors que cette dernière est  l’ancienne conseillère à la sécurité nationale sous la présidence Bush et a été accusée d’avoir donné son aval à des opérations d’espionnage, reste tout de même  un cas d’école en terme de mauvaise gestion d’image.

 

Sourceclubic


Signaler une erreur dans le texte

Intéressant ? Partagez la news !

Laisser un commentaire





Quelques règles à respecter :
1. Restez dans le sujet de l'article
2. Respectez les autres lecteurs: pas de messages agressifs, vulgaires, haineux,…
3. Relisez-vous avant de soumettre un commentaire : pas de langage SMS, et vérifiez l'orthographe avant de valider (les navigateurs soulignent les fautes).
4. En cas d'erreur, faute d'orthographe, et/ou omission dans l'article , merci de nous contacter via la page Contact.

Nous nous réservons le droit de supprimer les commentaires qui ne respectent pas ces règles

Partenaires : iPhone - Culture Geek - iAddict

© 2012-2017 i2CMedia Ltd. | A propos |