Tendances :iOS 11iPhone 8Apple WatchSamsung Galaxy S8Comparateur Smartphone
Vous êtes ici : KultureGeek Science Nouvelle Ariane 6 : finalement ce sera deux étages

Nouvelle Ariane 6 : finalement ce sera deux étages

Alors qu’on pensait la configuration de futur Ariane 6 arrêtée depuis un an sur une structure à trois étages et multi-propulseur, l’Agence Spatiale Européenne (Esa) dévoile un lanceur à deux étages et qui sera doté de 2 à 4 propulseurs selon les missions. Pour être totalement validée, la fusée doit encore passer devant le Conseil de l’Esa du mois d’octobre et recevoir l’aval des ministres des pays de l’UE relevant des questions spatiales.

Le maître d’oeuvre de ce vaste projet est Airbus, épaulé par l’Esa, le Cnes et le DLR (agence spatiale allemande). Ariane 6 sera donc déclinée en deux versions de lanceurs : un modèle à deux boosters (Ariane 62) et un autre à quatre boosters (Ariane 64). Le coût de ces lanceurs se situerait dans les 10000 euros le kilogramme (ce qui paraît énorme mais s’avère bien moindre que le système de tarification appliqué à Ariane 5). Au final, Ariane 62 devrait coûter 65 millions d’euros contre 85 millions pour Ariane 64.

Ariane 6-1

Si l’Esa a fait à ce point un effort sur les coûts c’est aussi que la concurrence de Space X se précise. L’entreprise spatiale privée dirigée par Elon Musk propose ses propres lanceurs Falcon 9 (et un Falcon 9L toujours en test qui est capable revenir de lui même sur son pas de tir). Grâce aux prix « cassés » (tout est relatif) proposés par Space X, de nombreux contrats de lancements sont tombés dans l’escarcelle de l’américain, ce qui aurait été jugé improbable il y a seulement 15 ans. L’Esa se devait donc de réagir.

Ariane 6 devrait connaitre son premier décollage de test en 2020.



Signaler une erreur dans le texte

Intéressant ? Partagez la news !

Laisser un commentaire





Quelques règles à respecter :
1. Restez dans le sujet de l'article
2. Respectez les autres lecteurs: pas de messages agressifs, vulgaires, haineux,…
3. Relisez-vous avant de soumettre un commentaire : pas de langage SMS, et vérifiez l'orthographe avant de valider (les navigateurs soulignent les fautes).
4. En cas d'erreur, faute d'orthographe, et/ou omission dans l'article , merci de nous contacter via la page Contact.

Nous nous réservons le droit de supprimer les commentaires qui ne respectent pas ces règles

Partenaires : iPhone - Culture Geek - iAddict

© 2012-2017 i2CMedia Ltd. | A propos |