Tendances : iOS 10HololensiPhone 7Apple WatchWindows 10Comparateur Smartphone
Vous êtes ici : KultureGeek Tests et Reviews Optoma GT1080 , le vidéo-projecteur plug-and-play

Optoma GT1080 , le vidéo-projecteur plug-and-play

Le marché du vidéo-projecteur a eu beau s’ouvrir vers l’entrée de gamme et des machines beaucoup plus abordables, un grand nombre de professionnels du secteur (certains fabricants et médias confondus) continuent d’adopter un comportement à la limite de l’élitisme technologique, visant la salle de Home-cinéma parfaite totalement hors des bourses d’une grande majorité de clients, et rivalisant de termes techniques propres à faire fuir quiconque souhaite seulement poser un vidéo-projecteur dans son salon pour profiter d’une grande et belle image sans avoir besoin de faire intervenir un expert en calibrage couleur et en acoustique.

L’Optoma GT1080 se positionne clairement à contrario de cette hyper-spécialisation. Ce vidéo-projecteur Full HD (1080p) assez compact de 2,6 kg affiche d’emblée la couleur sur son carton d’emballage : on y voit le GT1080 positionné sur la table d’un salon, tout proche du mur (moins de 2 mètres), ce qui ne l’empêche pas d’afficher une immense image dans des conditions là encore très loin de la salle de Home cinéma classique; les fenêtres sont grandes ouvertes et un franc soleil rentre dans la pièce. Quant aux enceintes extérieures, inutile de les chercher, elles sont tout simplement absentes.

GT1080 3

GT1080 2

Il a l’air imposant, mais ce vidéo-projecteur est plutôt compact

Devant tant de promesses, j’accepte de jouer le jeu et décide d’installer le GT-1080 directement dans mon (petit) salon plutôt que dans la salle dédiée à côté. L’appareil se présente dans une petit sacoche, avec à côté deux câbles (alimentation et HDMI), une télécommande, un manuel, et un DVD d’aide à l’installation (qui n’est pas d’une utilité manifeste). Passons au vidéo-projecteur; L’objectif de l’appareil est surmonté d’une molette manuelle de mise au point, et l’ensemble des ports se situent sur le côté gauche. Le GT1080 ne possède que deux entrée vidéo HDMI, (dont un est compatible MHL) mais cela devrait être suffisant pour brancher un lecteur Bluray Panasonic et ma console PS3.

GT1080 1

En haut, le port pour le connecteur 3D, à acheter séparément

Je pose le GT 1080 sur la table du salon, le tout étant situé à moins de 2 mètres de l’écran mural. Ceux qui le désirent pourront placer l’engin au plafond, les modes miroirs et inverse étant parfaitement gérés. Il est temps d’allumer l’engin. Surprise, une immense image remplit le mur et dépasse même des bords de l’écran. Je vérifie les mesures : l’objectif est à 1,30 mètres, tandis que l’image s’affiche sur une base de 2,60 mètres. Ce rapport de 1:2 garantit au GT1080 de pouvoir être utilisé dans des surfaces réellement restreintes. Deuxième bon point, le projecteur est lumineux, très lumineux : les 2800 Lumens annoncés par le fabricant ne sont pas exagérés et les fenêtres à demi-ouvertes n’empêchent pas de profiter du spectacle. Un petit passage par les réglages V-Keystone (réglages des bords verticaux pour éviter l’effet de « pyramide ») et c’est parti !

L’image affichée, comme souvent pour les projecteurs à technologie DLP, s’avère à la fois précise et « douce », offrant un rendu typiquement cinéma que personnellement j’affectionne. Le défaut récurrent du DLP est néanmoins d’être un peu faible sur l’affichage des noirs (qui virent parfois au gris), ce qui se remarque encore sur de nombreux passages de The Hobbit : la désolation de Smaug; rien de rédhibitoire cependant. Quelques options sont disponibles pour jouer entre différents styles d’image, et notamment un mode jeu vidéo qui sature un peu les couleurs pour les rendre plus vives et offre l’impression d’un meilleur piqué. Avec Uncharted 3, le spectacle est total. La gestion dynamique des noirs est elle aussi présente (c’est maintenant un standard sur de nombreux VP) et cela fonctionne…dans une certaine mesure, le temps de réaction du système ne donnant pas toujours des effets très réussis dans le cas de séquences variant très vite entre des scènes claires et sombres.

Optoma GT1080

Optoma vante le faible recul nécessaire au GT1080. 

Point très important, le GT1080 permet d’enregistrer les présélections de l’utilisateur. Fini donc de devoir rentrer à nouveau vos réglages à chaque partie de Gran Tourismo ou pour se regarder une énième fois Gravity. Parlons en des réglages; il est possible de faire dans le pointu (gestion de la plage de couleurs pour affiner la fidélité des tons chairs par exemple), mais le vidéo-projecteur est tellement pensé pour un usage presqu’immédiat qu’il y a fort à parier que très peu iront fouiller les menus.

Et la 3D ? De technologie active (les lunettes doivent donc être rechargées), celle-ci s’avère impressionnante. Pas un seul effet de dédoublement d’image ou d’image fantôme (crosstalk) et une sensation de profondeur véritablement bluffante. Optoma est décidément passé maitre dans l’affichage en relief. Tout au plus peut-on regretter un affichage un peu plus sombre que pour certains systèmes passifs (ce qui peut être assez pénalisant sur des films déjà « sombres » comme Gravity), mais l’on y gagne bel et bien sur tout le reste.

Enfin, dernière bonne surprise, le son qui sort des hauts parleurs de 10W s’avère étonnamment clair et non saturé pour une enceinte intégrée. Les voix sont retranscrites de façon précise, et le volume sonore est largement suffisant pour une utilisation au pied levé, même si l’on continuera à privilégier un système sonore dédié ne serait-ce que pour l’intégration d’un caisson pour les basses.

En conclusion, le GT1080 rempli parfaitement son rôle de vidéo-projecteur plug-and-play, très simple d’utilisation, lumineux, doté d’une bonne qualité d’image, d’enceintes intégrées très correctes et capable en plus d’afficher l’une des meilleures 3D du moment. Si l’on ne devait retenir que les éléments techniques, il ne rivaliserait certes pas avec les ténors du secteur, mais son intérêt est ailleurs; ceux qui cherchent une grande télé pourraient y trouver un intérêt, les joueurs aussi, ceux qui n’ont pas beaucoup d’espace et plus globalement tous ceux qui n’ont jamais possédé de vidéo-projecteurs auparavant et souhaitent franchir le pas sans se retrouver débordés par trop de complexité. Le GT1080 n’est pas un vidéo-projecteur de salle dédiée, pas un VP pour puriste loin s’en faut, mais il a le mérite de rendre la vidéo-projection abordable dans tous les sens du terme; c’est déjà beaucoup.

 

 

Optoma GT1080 – Spécifications :

Technologie d’affichage DLP

Résolution native: 1,920×1,080

Entrées Video : 2xHDMI (1xMHL)

Durée de vie de la lampe: 5,000h

Luminosité : 2,800 lumen

Contraste (fabricant) : 25 000 : 1

Dimensions: 114x315x224mm,

Poids: 2.65kg

Prix public conseillé : 899 euros

 
8/10



Signaler une erreur dans le texte

Intéressant ? Partagez la news !
Restez connectés avec nous :-)

2 commentaires pour cet article :

  1. Une question peut-être idiote : est-il envisageable de brancher cet appareil à une box numéricable ?

Laisser un commentaire





Quelques règles à respecter :
1. Restez dans le sujet de l'article
2. Respectez les autres lecteurs: pas de messages agressifs, vulgaires, haineux,…
3. Relisez-vous avant de soumettre un commentaire : pas de langage SMS, et vérifiez l'orthographe avant de valider (les navigateurs soulignent les fautes).
4. En cas d'erreur, faute d'orthographe, et/ou omission dans l'article , merci de nous contacter via la page Contact.

Nous nous réservons le droit de supprimer les commentaires qui ne respectent pas ces règles

Partenaires : iPhone - Culture Geek - iAddict - Meilleur vpn .net

© 2012-2016 i2CMedia Ltd. | A propos |