Tendances :iOS 11iPhone 8Apple WatchSamsung Galaxy S8Comparateur Smartphone
Vous êtes ici : KultureGeek Actualité Mobiles et Tablettes Nvidia attaque Samsung et Qualcomm pour violation de brevets portant sur les cartes graphiques mobiles

Nvidia attaque Samsung et Qualcomm pour violation de brevets portant sur les cartes graphiques mobiles

Nvidia n’est pas particulièrement connu pour intenter des actions en justice contre ses concurrents. Pour sa première judiciaire, le fabricant de carte graphique ne fait pas les choses à moitié et vient de décider de trainer en justice Samsung et Qualcomm, coupables selon Nvidia d’infraction sur pas moins de 7 brevets. Tous les terminaux Samsung équipés de GPU Adreno (Qualcomm), MALI (ARM) ou PowerVR (Imagination) sont concernés. Nvidia ne la joue pas petit bras et demande l’interdiction pure et simple des smartphones contenant les puces graphiques sus-citées (ce qui inclus au passage le Galaxy S5 et le dernier Note 4), ainsi que des dommages et intérêts conséquents (soit plusieurs centaines de millions de dollars).

Nvidia qualcom samsung

Si l’on en croit le communiqué de Nvidia, les négociations commencées avec Samsung et Qualcomm n’ont pas abouti; le fabricant sud-coréen a estimé de son côté qu’un accord de licence sur un GPU devait concerner le fournisseur de ladite puce et non pas le fabricant qui ne fait que l’intégrer dans son mobile. Malgré les arguments avancés, Nvidia a quand même décidé de porter le fer et a déposé une plainte auprès de la cour fédérale du Delaware, réputée soutenir les plaignants dans ce genre d’affaire.

Malgré l’ampleur des dégâts potentiels d’une telle plainte, Samsung n’a sans doute pas grand chose à craindre (même au Delaware); si l’on ne fait que se référer au procès perdu contre Apple, qui n’a pourtant entrainé aucun retrait de produits (pour 6 brevets en infraction tout de même), aucune obligation de contournement des brevets impliqués, et qui s’est soldé par une somme revue à la baisse (et encore non payée) en dessous du milliard de dollars (soit seulement un peu plus de 200 millions de dollars par année d’infraction), Nvidia devra se montrer très convaincant s’il ne veut pas repartir bredouille de son premier coup de force juridique.



Signaler une erreur dans le texte

Intéressant ? Partagez la news !

Laisser un commentaire





Quelques règles à respecter :
1. Restez dans le sujet de l'article
2. Respectez les autres lecteurs: pas de messages agressifs, vulgaires, haineux,…
3. Relisez-vous avant de soumettre un commentaire : pas de langage SMS, et vérifiez l'orthographe avant de valider (les navigateurs soulignent les fautes).
4. En cas d'erreur, faute d'orthographe, et/ou omission dans l'article , merci de nous contacter via la page Contact.

Nous nous réservons le droit de supprimer les commentaires qui ne respectent pas ces règles

Partenaires : iPhone - Culture Geek - iAddict

© 2012-2017 i2CMedia Ltd. | A propos |