Tendances :iOS 11iPhone 8Apple WatchSamsung Galaxy S8Comparateur Smartphone
Vous êtes ici : KultureGeek Hors-Sujet Netflix n’est pas inquiet de la chronologie des médias et discute avec les FAI français

Netflix n’est pas inquiet de la chronologie des médias et discute avec les FAI français

Netflix se lancera sur le marché français le mois prochain, la presse est conviée à une soirée de lancement le 15 du même mois. En attendant, Reed Hastings, le PDG du service de vidéo à la demande par abonnement, a accordé une interview à Telerama. Il détaille plusieurs points et confirme ne pas être inquiet quant à la chronologie des médias.

Netflix
Pour rappel, la chronologie des médias impose à Netflix (ou à n’importe quel autre acteur) d’attendre trois ans avant de diffuser un film sorti au cinéma. C’est la même règle pour tout le monde. Beaucoup se sont inquiétés que cette loi allait réduire l’intérêt d’avoir Netflix en France. Mais Reed Hastings n’est pas de cet avis. « La chronologie des médias n’est pas un problème car nous diffusons surtout des séries, qui ne sont pas soumises à cette réglementation. Au Royaume-Uni, Sky Movies, qui est notre plus gros concurrent, a un contrat d’exclusivité avec les six plus grands studios américains, qui bloquent aussi les droits plus de trois ans. Cela ne nous a pas empêché de nous développer rapidement dans ce pays ».

Netflix va donc miser essentiellement sur les séries pour se rattraper. Cet argument de vente peut fonctionner, tout dépendra des retours du public français et du catalogue disponible.

Le PDG de Netflix confirme par ailleurs discuter avec les FAI français, à savoir Orange, SFR et Free. Bouygues Telecom n’est pas évoqué, tout comme Numericable. « Je rappelle que nous sommes aussi accessibles via les consoles de jeux PlayStation 3 et 4, Xbox, ainsi que sur l’Apple TV, Chromecast (Google) et les téléviseurs connectés ». Pour rappel, Stéphane Richard, le PDG d’Orange, a déjà annoncé en juillet que Netflix n’allait pas être proposé depuis ses box. Ses clients devront passer par un ordinateur, un smartphone, une tablette ou autre.

Dans la foulée, Reed Hastings estime que Canal+ sera son principal concurrent. « En France, la compétition promet d’être rude avec le groupe Canal+… ». Il ajoute cependant n’avoir aucun problème particulier avec la chaine cryptée. « Nous diffusons leurs séries aux États-Unis, ils achètent les nôtres, comme House of Cards, pour la France. Nos relations sont très directes, cette concurrence sera très positive pour les consommateurs français ».

Dans l’interview, le PDG de Netflix affirme que « certains deals sont encore en négociation ». Il termine par « tout sera annoncé le jour du lancement ». Réponse dans deux bonnes semaines maintenant.



Signaler une erreur dans le texte

Intéressant ? Partagez la news !

Laisser un commentaire





Quelques règles à respecter :
1. Restez dans le sujet de l'article
2. Respectez les autres lecteurs: pas de messages agressifs, vulgaires, haineux,…
3. Relisez-vous avant de soumettre un commentaire : pas de langage SMS, et vérifiez l'orthographe avant de valider (les navigateurs soulignent les fautes).
4. En cas d'erreur, faute d'orthographe, et/ou omission dans l'article , merci de nous contacter via la page Contact.

Nous nous réservons le droit de supprimer les commentaires qui ne respectent pas ces règles

Partenaires : iPhone - Culture Geek - iAddict

© 2012-2017 i2CMedia Ltd. | A propos |