Tendances :iOS 11iPhone 8Apple WatchSamsung Galaxy S8Comparateur Smartphone
Vous êtes ici : KultureGeek Science Robo Brain : quand les robots vont sur internet pour accroitre leurs connaissances

Robo Brain : quand les robots vont sur internet pour accroitre leurs connaissances

Robo Brain est un système créé par des chercheurs de l’Université de Cornell et dont l’objectif est de permettre à des robots connectés d’accroître leurs bases de données en se connectant à Internet. Le robot industriel Baxter a été l’un des premiers à utiliser cet outil lancé en juin dernier ce qui a déjà permis au robot de savoir reconnaître lorsqu’un être humain est en activité de lecture et bien sûr d’être capable de distinguer cette activité au milieu d’autres.

th_baxter-research-robot

Baxter, le premier Robot à bénéficier du Robo Brain

Comme on peut s’en douter, les informations ne sont pas stockées de façon « brutes » dans le cerveau d’un robot connecté au Robo Brain, mais sous la forme de noyaux reliés entre eux par des lignes de correspondance, chaque noyau pouvant contenir une information particulière (image, action, objet); ce modèle dit de Markov permet de constituer un graphique complexe dans lequel le logiciel du robot va naviguer afin de choisir des solutions adaptées dans des contextes où plusieurs noyaux seront sans doute sollicités. Le robot va donc se constituer ses propres embranchements de graphes afin de sélectionner les correspondances entre noyaux les plus adaptées à la situation (homme + chaise + livre = homme en train de lire par exemple, ce qui peut aider dans le cas d’un recherche ciblée d’images sur un thème donné). Evidemment, le graphe global peut posséder des dimensions assez gigantesques avec des milliers voire des dizaines de milliers de noeuds reliés entre eux.

Le Robo Brain a été fondé par Google, Microsoft et Qualcomm ainsi que la National Science Fondation et d’autres organismes privés ou publics. A terme, les robots connectés au Robo Brain, à l’instar de la charmante IA du film Her, seront capables d’aller chercher par eux même l’ensemble des informations dont ils ont besoin et peut-être même un jour, par une étrange curiosité mécanique, de se constituer une base de donnée qui leur soit propre, en dehors de toute logique de réponse immédiate à une question ou à une situation donnée.



Signaler une erreur dans le texte

Intéressant ? Partagez la news !

Laisser un commentaire





Quelques règles à respecter :
1. Restez dans le sujet de l'article
2. Respectez les autres lecteurs: pas de messages agressifs, vulgaires, haineux,…
3. Relisez-vous avant de soumettre un commentaire : pas de langage SMS, et vérifiez l'orthographe avant de valider (les navigateurs soulignent les fautes).
4. En cas d'erreur, faute d'orthographe, et/ou omission dans l'article , merci de nous contacter via la page Contact.

Nous nous réservons le droit de supprimer les commentaires qui ne respectent pas ces règles

Partenaires : iPhone - Culture Geek - iAddict

© 2012-2017 i2CMedia Ltd. | A propos |