Tendances :iOS 11iPhone 8Apple WatchSamsung Galaxy S8Comparateur Smartphone
Vous êtes ici : KultureGeek Science L’homme a bien marché sur la lune, et la poussière le prouve

L’homme a bien marché sur la lune, et la poussière le prouve

L’homme s’est déjà rendu sur la lune à de multiples reprises (6 fois pour être exact) et pourtant certains continuent à douter voire à remettre carrément en cause le fait qu’un astronautes américain ait jamais posé les pieds sur l’astre de la nuit. Ni les images de la bannière étoilée prise au télescope, ni le fait que les technologies d’effets spécieux nécessaires à la création d’un tel « fake » n’existaient pas à la fin des années 60 n’ont réfréné les ardeurs de ces ultra-sceptiques. Et pourtant, cette fois, il existe une preuve absolue, qui devrait poser de grosses difficultés de contre argumentaires à ces fâcheux.

Cette preuve, c’est tout simplement la forme très particulière que prend la poussière lunaire autour des roues et derrière le véhicule lunaire Rover. C’était simple, sous nos yeux, mais l’explication ultime que l’homme a bel et bien marché sur la lune réside dans de minuscules particules, qui sont éjectées par les roues du Rover selon une série de stries en suspension qui ne peuvent pas être reproduites sur la terre. Hsiang-Wen Hsu et Mihály Horányi, deux scientifiques du Laboratory of Atmospheric and Space Physics de l’Université du Colorado en ont fait la démonstration à grands coups d’algorithmes bien sentis.

Si l’on tient à rester absolument sceptique, la seule manière de reproduire ces mouvements particuliers de particules aurait donc été de les rajouter numériquement et après coup, sur la vidéo. Mais cela pose deux nouveaux et énormes soucis aux théoriciens du complot :

1- Comment reproduire le comportement spécifique de poussière du au phénomène de basse gravité si l’on a pas déjà été confronté réellement à ce phénomène ? il faudrait être allé sur la lune pour le savoir. Manque de chance, c’est cette option dont les théoriciens du complot ne veulent même pas entendre parler.

2- On en revient, encore et toujours, aux technologies de traitement vidéo en post-production disponibles à l’époque. Dans les années 60 et 70 les meilleures incrustations vidéos concernent de gros objets, dont le détourage est souvent visible à l’oeil nu. Dans ces conditions, imaginer qu’on puisse incruster de façon parfaite de la poussière s’envolant dynamiquement à l’arrière des roues du Rover relève du pur fantasme sans fondement. CQFD.

Et voilà comment de minuscules particules remettent en cause l’un des plus importants faux-hoax de ces dernières années. Encore fallait-il y penser.

Sourcegizmodo


Signaler une erreur dans le texte

Intéressant ? Partagez la news !

2 commentaires pour cet article :

  1. Les sceptiques, le sont pour le 1er voyage, ils pensent que le premier vol vers la lune était un fake mais les autres non puisqu’il y’a aucun doute la dessus.

  2. La NASA est une grande institution spatiale dont l’honnêteté ne peut être mise en doute. L’alunissage si alunissage a eu lieu, s’est réalisé à un endroit bien déterminé dont elle garde bien l’adresse (les coordonnées lunaires). Le lieu où le drapeau américain a été planté est bien connu,le véhicule lunaire étant resté sur place on peut le retrouver sauf si il a été englouti par la poussière lunaire!!? Après tout il y a eu plus de six missions Apollo, il y en a ne fût-ce qu’une qui a gardé les traces. Comment le véhicule lunaire a pu rouler sur ce qui paraît comme étant de la roche quand on sait que l’astronaute faisait des bonds de trois mètres ( manque de la pesanteur) ce qu’on peut bien appeler les bonds de géant.?

Laisser un commentaire





Quelques règles à respecter :
1. Restez dans le sujet de l'article
2. Respectez les autres lecteurs: pas de messages agressifs, vulgaires, haineux,…
3. Relisez-vous avant de soumettre un commentaire : pas de langage SMS, et vérifiez l'orthographe avant de valider (les navigateurs soulignent les fautes).
4. En cas d'erreur, faute d'orthographe, et/ou omission dans l'article , merci de nous contacter via la page Contact.

Nous nous réservons le droit de supprimer les commentaires qui ne respectent pas ces règles

Partenaires : iPhone - Culture Geek - iAddict

© 2012-2017 i2CMedia Ltd. | A propos |