Tendances :iOS 11iPhone 8Apple WatchSamsung Galaxy S8Comparateur Smartphone
Vous êtes ici : KultureGeek Science Les particules de poussière spatiale pourraient provenir d’autres systèmes solaires que le notre

Les particules de poussière spatiale pourraient provenir d’autres systèmes solaires que le notre

Et si les traces d’autres systèmes solaires étaient déjà parmi nous, dans notre propre système, sans qu’il soit besoin de voyager à l’intérieur d’un trou noir comme dans le prochain film de Christopher Nolan afin de récupérer des indices venant de très, très loin ?

Cette hypothèse assez incroyable, c’est celle de chercheurs américains de la NASA, qui se sont basés pour leurs conclusions sur les analyses de minuscules débris de la comète Wild 2, débris récupérés en 2002 par le vaisseau Stardust (qui veut dire littéralement « poussière d’étoile »). La récupération de ces éléments (dont les plus larges ne font que deux microns, soit 0,002 mm) ne s’est faite que 4 ans plus tard, en 2006, et il aura fallu attendre 8 années de plus pour avoir des informations plus précises sur la nature de ces poussières (les analyses sont encore en cours à l’Université de Berkeley).

th_stardust

Et que disent ces premières études ? Que les particules contiennent de l’olivine et du spinel, des éléments qui ne se forment qu’à des niveaux de températures très élevés, ce qui pourrait indiquer que ces poussières d’étoiles pourraient être d’origine interstellaires.

L’origine très lointaine de ces infimes débris fait encore débat néanmoins. Des traces de sulfure pourraient remettre en cause les premières conclusions tandis qu’il reste encore de nombreux tests à mener pour en avoir le coeur net, dont un mesurant les différences de ratio d’oxygène contenus dans ces particules avec ceux de particules provenant directement de notre systèmes solaire.



Signaler une erreur dans le texte

Intéressant ? Partagez la news !

Laisser un commentaire





Quelques règles à respecter :
1. Restez dans le sujet de l'article
2. Respectez les autres lecteurs: pas de messages agressifs, vulgaires, haineux,…
3. Relisez-vous avant de soumettre un commentaire : pas de langage SMS, et vérifiez l'orthographe avant de valider (les navigateurs soulignent les fautes).
4. En cas d'erreur, faute d'orthographe, et/ou omission dans l'article , merci de nous contacter via la page Contact.

Nous nous réservons le droit de supprimer les commentaires qui ne respectent pas ces règles

Partenaires : iPhone - Culture Geek - iAddict

© 2012-2017 i2CMedia Ltd. | A propos |