Tendances :iOS 11iPhone 8Apple WatchSamsung Galaxy S8Comparateur Smartphone
Vous êtes ici : KultureGeek Logiciels Symantec dément l’interdiction de ses logiciels en Chine

Symantec dément l’interdiction de ses logiciels en Chine

La riposte s’organise. Plus tôt dans la matinée, une information stipulait que la totalité des éditeurs de logiciels de sécurité ne pourraient plus proposer leurs produits aux administrations chinoises…hormis bien sûr les outils provenant d’éditeurs chinois.
Il n’aura pas fallu plus de quelques heures pour qu’un représentant de Symantec tienne à faire savoir à l’agence Reuters que cette information était erronée, enfin presque (si on lit entre les lignes, ce n’est pas très clair) : « Il est important de noter que cette liste ne concerne que certains types de services et que les produits de Symantec n’ont pas été bannis par le gouvernement chinois. Nous enquêtons sur ce document et continueront de gagner des projets en Chine. »

th_symantecno5

Le ton volontariste (pour ne pas dire un peu forcé) semble quand même indiquer qu’il se passe quelque chose mais que Symantec ne peut pas faire autrement que réagir alors que l’éditeur est plongé dans les difficultés financières depuis plusieurs trimestres. Certains analystes ne s’y trompent pas et ont du mal à croire sur parole les propos du porte parole de Symantec, tel l’analyste Daniel Ives de FBR Capital Markets, qui considère que les obstacles se dressent sur la route de l’éditeur en sécurité logicielle : « Nous voyons cela (l’interdiction des ventes, Ndlr) devenir un problème encore plus épineux dans les prochains mois » déclare Ives, et de conclure sur le caractère « prise de tête » de la situation chinoise où les solutions logicielles étrangères ne sont visiblement plus les bienvenues.

Symantec a beau tenter de s’expliquer et de démentir sans convaincre, il n’en reste pas moins que l’un des bureaux du gouvernement chinois a bien envoyé un tweet précisant la liste des nouveaux outils de sécurité approuvés par les autorités. Et comme par le plus curieux des hasards, tous sont chinois; Qihoo 360 Technology, Venustech, CAJinchen, Beijing Jiangmin et Rising seront donc dorénavant les nouveaux fournisseurs de solutions sécurisées pour les postes de travail et les serveurs de l’administration chinoise. Il va être bien difficile pour Symantec de continuer à nier que sa place n’est plus tout à fait acquise.

Sourcere/code


Signaler une erreur dans le texte

Intéressant ? Partagez la news !

Laisser un commentaire





Quelques règles à respecter :
1. Restez dans le sujet de l'article
2. Respectez les autres lecteurs: pas de messages agressifs, vulgaires, haineux,…
3. Relisez-vous avant de soumettre un commentaire : pas de langage SMS, et vérifiez l'orthographe avant de valider (les navigateurs soulignent les fautes).
4. En cas d'erreur, faute d'orthographe, et/ou omission dans l'article , merci de nous contacter via la page Contact.

Nous nous réservons le droit de supprimer les commentaires qui ne respectent pas ces règles

Partenaires : iPhone - Culture Geek - iAddict

© 2012-2017 i2CMedia Ltd. | A propos |