Tendances :iOS 11iPhone 8Apple WatchSamsung Galaxy S8Comparateur Smartphone
Vous êtes ici : KultureGeek Science De la technologie française dans le prochain Rover « Martien » de la NASA

De la technologie française dans le prochain Rover « Martien » de la NASA

Le successeur de Curiosity ira lui aussi sur Mars. La NASA projette de finaliser un véhicule d’exploration (Rover) d’ici à 2020, un véhicule qui sera bien sûr bardé de technologies en tous genre afin pour rapporter le maximum d’informations de la fameuse planète rouge. Afin d’équiper au mieux le Rover, la NASA avait donc lancé une sorte de challenge permettant à des groupes de recherche de toutes nationalités de soumettre des éléments pouvant intégrer le Rover. 58 propositions sont arrivées sur le bureau de l’agence, qui a finalement posé son choix final sur 7 projets.

th_mars_2020_rover

Les éléments sélectionnés pour intégrer le Rover méritent bien le qualificatif de technologies de pointes : on y trouve une caméra SuperCam capable d’analyser la composition chimique des roches, la Mastcam-Z, une autre caméra panoramique et stéréoscopique, et dont le niveau de zoom est contrôlable à distance, un instrument (le PIXL) permettant de déterminer la composition élémentaire des minerais de surface, un « scanner » d’entités biologiques (SHERLOC), une mini centrale de production d’oxygène à partir du dioxyde de carbone de la planète (MOXIE), un analyseur de conditions environnementales (MEDA), et bien sûr un radar, le RIMFAX, qui peut même « voir » sous la surface.

Et il y a une bonne nouvelle, car l’un de ces composants high-tech qui aura la plus grande « visibilité » est de technologie française. Il s’agit de la SuperCam Mast Unit, qui aura la lourde tâche d’analyser la structure chimique des roches et qui est le fruit du travail des très réputés CNES/IRA (Centre National d’Etudes Spatiales/Institut de Recherche en Astrophysique et Planètologie).

L’ensemble de ces « gadgets » coûtera tout de même la bagatelle de 130 millions de dollars d’investissement global. Et nous ne parlons ici que du Rover; il faut encore construire la fusée qui sera capable de l’amener sur Mars, peut-être d’ailleurs en compagnie d’astronautes. Tout cela est encore loin.



Signaler une erreur dans le texte

Intéressant ? Partagez la news !

Laisser un commentaire





Quelques règles à respecter :
1. Restez dans le sujet de l'article
2. Respectez les autres lecteurs: pas de messages agressifs, vulgaires, haineux,…
3. Relisez-vous avant de soumettre un commentaire : pas de langage SMS, et vérifiez l'orthographe avant de valider (les navigateurs soulignent les fautes).
4. En cas d'erreur, faute d'orthographe, et/ou omission dans l'article , merci de nous contacter via la page Contact.

Nous nous réservons le droit de supprimer les commentaires qui ne respectent pas ces règles

Partenaires : iPhone - Culture Geek - iAddict

© 2012-2017 i2CMedia Ltd. | A propos |