Tendances :iOS 11iPhone 8Apple WatchSamsung Galaxy S8Comparateur Smartphone
Vous êtes ici : KultureGeek Internet Google se paie les services de Geohot pour son Project Zero

Google se paie les services de Geohot pour son Project Zero

Geohot est un peu au hacking ce que la Joconde est à la peinture : un emblème absolu de la discipline du hack, le semi-dieu du code capable de se mettre à dos des entreprises comme Apple ou Sony. Geohot, de son vrai nom George Hotz, est cet américain qui a une réputation de pirate génial, mais dont le profil est pourtant bien plus proche de celui d’un ingénieur en science…un peu décalé.

Tout commence ainsi par une simple machine à « pets » (sorte de précurseur des farts-apps) dans les années collège, se poursuit un peu plus tard par une place de finaliste à l’ISEF (concours scientifique pour les élèves du secondaire) et un projet annonciateur des casques EEG, pour exploser enfin à la face du monde en 2007 avec le fameux hack de la fonction téléphonie du tout premier iPhone (à 17 ans seulement), qui permettait de déverrouiller l’appareil pour d’autres opérateurs qu’AT&T.

th_geohot-dans-sa-chambre

Geohot dans son antre 

Le piratage de la PS3 en 2010 finira d’assoir la légende du codeur, qui après un passage éclair chez Facebook en 2011, est à nouveau embauché chez un géant de la Silicon Valley. Google a en effet trouvé les bons arguments pour faire venir le prodige dans son équipe Project Zero, un groupe de cracks dont la mission est de dénicher avant les pirates de tous poils les plus grosses failles apparaissant sur de nombreux logiciels phares (logiciels fonctionnant essentiellement sur internet , mais pas que).

Ce n’est pas la première fois qu’un « pirate » rejoint les rangs des chasseurs de pirates, mais il est beaucoup plus rare que le pedigree des acteurs concernés soit aussi prestigieux. Les deux « G » ensemble, Google + Geohot, voilà qui a une certaine « gueule » comme on dit. Prise de compétence tout autant que médiatique pour le géant du web, qui ne pouvait rêver meilleur support pour sa tentative de grand nettoyage des réseaux. Sans compter qu’ainsi Google se dote du meilleurs de tous pour court-circuiter les tentatives des spécialistes de la NSA pour trouver des failles « zero day » dans la cuirasse de nombre de logiciels, dont bien sûr (et surtout), ceux de Google lui-même.

Sourcepolygon


Signaler une erreur dans le texte

Intéressant ? Partagez la news !

5 commentaires pour cet article :

  1. Content pour lui, un gars super qui sortait c’est jailbreak sans rien demander a personne et nous surprenez toujours.
    Je lui souhaite de trouver la place qu’il mérite dans se monde de ouf et bonne chance pour sont nouveaux job.

  2. Espérons juste qu’il ne travaille pas pour un gouvernement en douce…

  3. Pff… vendu

  4. En France il se serais pris une amande et aurais fait de la prison!

Laisser un commentaire





Quelques règles à respecter :
1. Restez dans le sujet de l'article
2. Respectez les autres lecteurs: pas de messages agressifs, vulgaires, haineux,…
3. Relisez-vous avant de soumettre un commentaire : pas de langage SMS, et vérifiez l'orthographe avant de valider (les navigateurs soulignent les fautes).
4. En cas d'erreur, faute d'orthographe, et/ou omission dans l'article , merci de nous contacter via la page Contact.

Nous nous réservons le droit de supprimer les commentaires qui ne respectent pas ces règles

Partenaires : iPhone - Culture Geek - iAddict

© 2012-2017 i2CMedia Ltd. | A propos |